• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections: La Plateforme Pitit Dessalines rejette le rapport de la CEEI

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 7
MauvaisTrès bien 

La plateforme Pitit Dessalines a rejeté catégoriquement lors d’une conférence lundi en son local, le rapport de la commission d’évaluation électorale indépendante (CEEI) soumis au chef de l’état dans la nuit du 2 au 3 janvier 2016. La plateforme continue de demander l'annulation des élections du 25 octobre 2015 et la comparution devant les tribunaux du président du CEP, Pierre Louis Opont et du directeur du centre de Tabulation Matador Widmack d’avoir été les décideurs de ce crime électoral.

 

 

« Nous avons demandé depuis le 3 novembre dernier l’annulation des élections et pour nous embobiner  le gouvernement a formé une commission pour effectuer des vérifications et il était déjà au courant qu’il y avait eu d’énormes fraudes durant le déroulement de ces élections. Si 15% des procès verbaux vérifiés par cette commission ont beaucoup d’irrégularités, nous pouvons dire que tous les résultats sont fraudés et ceci prouve que le groupe 8 avait raison », a déclaré Mathias Pierre, ancien candidat à la présidence allié au parti Pitit Dessalines.

« Suite à ce rapport, les membres du Conseil électoral provisoire (CEP) ne peuvent plus continuer à se voiler la face et doivent remettre rapidement leur démission pour permettre au pays d’avoir des élections libres, démocratiques et transparentes. Si ces assoiffés de pouvoir avaient même un peu de personnalité, ils auront du remettre leur démission le jour de la soumission du rapport  », a martelé Levelt Fanfan, avocat du parti.

Selon la plateforme Pitit Dessalines, malgré le rapport publié, la commission a été confrontée par plusieurs obstacles de la part du CEP dont le refus de la liste d’émargement et le procès verbal de carence n’ont pas été remis à ces commissaires.

« La commission n’a pas de compétence et n’a aucune capacité de s’opposer au CEP. Ce sont les raisons pour lesquelles nous gardons fermement notre position en rejetant ce rapport publié et en exigeant l’annulation des scrutins du 25 octobre 2015 », a peaufiné Levelt Fanfan.

D’après les résultats soulignés par ce parti, 1771 procès verbaux vérifiés, dont 30% n’a pas eu de numéro d’identification, 57% n’a pas de signature, 46% d’entre eux n’ont pas été bien rédigés et 8% d’entre eux ont respecté les formalités.

 

Texte et photo d’Esther Versière

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 294 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter