• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections : Des candidats de la plateforme Verite se font porte-paroles de Jacky Lumarque

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

La plateforme politique Vérité n’en démord pas. Elle continue de réclamer du CEP la réintégration de son candidat à la présidence, Jacky Lumarque, de la course électorale. En conférence de presse, le jeudi 25 juin, des candidats de la plateforme ont vertement critiqué le conseil, qualifiant encore une fois sa décision de politique et d’injuste tout en annonçant pour la semaine prochaine une grande marche pacifique.

En présence de dizaines de supporteurs en effervescence, pas moins de sept candidats aux postes législatifs sous la bannière de la plateforme Vérité se sont fait porte-paroles de Jacky Lumarque, absent à cette deuxième conférence de presse de la semaine.

En effet, tous ont pris la défense du candidat à la présidence, de leur structure politique, arguant que le recteur de l’université Quisqueya n’a jamais été comptable de deniers publics.

‘’Si  Jacky Lumarque avait écrit à la cours supérieure des comptes pour demander audit de sa gestion en tant que membre d’un comité, ce n’était que par soucis d’équité’’, a laissé entendre Wilner Joseph, candidat à la députation pour la 3eme circonscription de Port-au-Prince.

Pour sa part, le candidat au sénat pour le département de l’Ouest, Didier Fils-aimé estime que la décision du CEP d’écarter Jacky Lumarque de la course électorale est politiquement motivée.

‘’A décision politique, réponse politique, c’est en ce sens que la plateforme Vérité organisera le lundi 29 juin une manifestation pacifique qui partira du carrefour de l’Aéroport pour aboutir devant le CEP à Pétion-Ville’’, a annoncé l’homme d’affaires-candidat.

‘’Pour obtenir la réintégration de Jacky Lumarque sur la liste de candidat à la présidence agréés, la plateforme verite entend aller jusqu’au bout’’, a martelé de son coté, Jude Edouard Pierre.

Alors que le CEP est formel et sans équivoque sur le fait qu’il n’y aura pas d’ajout, Antonio Chéramy alias Don Kato, candidat au sénat, croit sa structure politique assez forte porter le conseil à faire machine arrière.

Parallèlement à la conférence de la plateforme vérité, le collectif des candidats exclus, a organisé un sit-in devant les locaux du CEP à la rue Stephen Archer, à Pétion-Ville. Sous le regard passif de la police, le collectif a symboliquement chanté les funérailles du conseil électoral provisoire.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 479 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter