• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections : René Préval aurait le contrôle du CEP, les accusations pleuvent

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 7
MauvaisTrès bien 


La rumeur selon laquelle l’ancien président René Préval aurait le contrôle du Conseil Électoral Provisoire enfle de plus en plus.  Des hommes politiques, Jonas Coffy, Rudolph Boulos, Ralph Théano, Me Camille Leblanc accusent le patron de la plateforme Vérité de tirer les ficelles du CEP. Selon eux, plusieurs conseillers électoraux, dont le président du CEP, auraient des accointances avec René Préval.

 


D’après l’un des responsables de la plateforme politique RENMEN AYITI, Me Camille Leblanc, pas moins de trois conseillers électoraux ont des liens avec la structure politique de l’ex-chef d’Etat, la plateforme VERITE.

Dans une interview accordée à HPN, Me Leblanc cite les noms de Pierre Louis Opont, Néhémy Joseph et Marie Carmelle Paul-Austin comme des alliés naturels de Vérité. Il évoque les secteurs respectifs dont sont issus ces conseillers : Forum économique, Vaudou/Paysan et l’Université qui, selon lui, ont des connexions avec la structure politique que dirige René Préval.

L’avocat avance pour preuve le maintien de Jacky Lumarque sur la liste des candidats à la présidence agréés, alors que celui-ci ne remplissait pas toutes les conditions requises.
‘’Les élections de 2015 risquent d’être truquées’’, s’empresse de souligner Me Camille Leblanc.

Bien avant lui, Ralph Théano, conseiller politique de Laurent Lamothe candidat évincé de la course électorale, avait déclaré que  les élections de 2015 sont déjà dirigées.

‘’Nous savons tous que M. Jacky Lumarque ne disposait pas de certificat de décharge alors qu’en dernier ressort il a pu bénéficier du document et par la suite jouir d’un jugement favorable de la part du BCEN’’, avait laissé entendre M. Théano qui s’appuyait sur ce seul fait pour accuser le patron de la plateforme Vérité,  l’ancien président René Préval d’exercer un pouvoir de contrôle sur le CEP.

Parallèlement, Rudolph Boulos dont la candidature au Sénat a été rejetée tape encore plus fort. Selon lui, au moins 5 conseillers électoraux seraient sous la coupe réglée de  l’ancien Président René Préval.

Même s’il ne cite pas de noms comme le responsable de RENMEN AYITI, l’ancien sénateur du Nord-est est persuadé que son éviction des élections de 2015 est un coup de ‘’Ti René’’,  son adversaire politique depuis quelques temps.

Joints au téléphone par HPN, des conseillers électoraux affirment ne pas vouloir entretenir de polémique avec des responsables politiques, parties prenantes des élections.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 179 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter