• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-politique:le Mopod rencontrera Pamela White, mais continuera de réclamer le départ de Martelly

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Le Mouvement patriotique de l'opposition démocratique (Mopod) prendra part à la réunion  sollicitée par l’ambassadeur américain, Pamela White, mardi, a confirmé l’avocat militant, Me André Michel. Toutefois, selon Me Michel, les revendications du Mopod resteront les mêmes lors de cette rencontre, à savoir, la libération des prisonniers politiques, la démission du président Michel Martelly et la mise en place d’u gouvernement provisoire pour organiser des élections générales dans le pays.

 

Le Mopod a confirmé devant la presse, lundi, sa participation à la rencontre prévue,   le mardi 2 décembre, entre l’ambassadeur américain, Pamela White, et le groupe des 6 entités de l’opposition en dépit du fait que les avocats André Michel et Newton St Juste croient que cette initiative vise à casser l’élan  de la mobilisation populaire réclamant le départ du président Martelly.

Le groupe des 6 entités de l’opposition maintiendront leur position lors de cette réunion, a fait savoir Me Michel mettant en garde  les représentants qui, dit-il, doivent faire valoir les intérêts de la nation en lieu et place d’un poste au pouvoir.

La libération des prisonniers politiques, la démission du président Michel Martelly et la mise en place d’un gouvernement provisoire pour organiser des élections générales dans le pays, telles seront les points que le Mopod va aborder lors de cette rencontre, a soutenu l’avocat André Michel.

En ce qui concerne la mise en place de la commission consultative chargée  de formuler des recommandations pour une sortie de crise préélectorale, les avocats André Michel et Newton St Juste pensent qu’il s’agit d’une manœuvre dilatoire, en dépit, disent-ils, du respect qu’ils témoignent pour certains membres de la commission.

Par ailleurs, Me Newton St Juste a dénoncé une sorte de combine entre le gouvernement et la compagnie de téléphonie mobile Digicel pour surtaxer la population. Cette démarche, selon Me St Juste, vise à remplacer les fonds, dit-il, dilapidé par le régime en place.

Les avocats militants ont porté également leur solidarité  à un groupe de sept (7) employées de la Télévision Nationale d'Haïti (TNH)  qui ont dénoncé, à travers une lettre ouverte, le Directeur général de la Télévision Nationale d’Haïti, Harisson Ernest, qu'elles accusent de mauvais traitement et de harcèlement sexuel.

Dans cette correspondance adressée au ministre de la communication Rudy Hériveaux et la ministre à la condition féminine et aux droits de la femme, Mme Yanique Mezile, les protestataires ont relaté également  le cas  d’autres employées contraintes de travailler durant 16 heures de temps jusqu’à minuit  et qui sont obligées de rester dans leur mutisme pour garder leur boulot.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 253 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter