• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique: Fanmi Lavalas exige le respect de la Constitution

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

La récente manifestation de "Fanmi Lavalas" laisse perplexe  des milliers  de sympathisants  de ce parti. Une situation qui conforte d’autres structures proches du pouvoir en place évoquant  son incapacité de mobilisation suite aux querelles internes de ce regroupement politique. Malgré tout, il n’en démord pas.  Il  organise  une manifestation, le 29 mars prochain,  en vue  d’exiger le respect de la Constitution à l’occasion de la célébration  du vingt-septième anniversaire de la loi-mère.

 

Selon Printemps Bélizaire, membre de la Commission mobilisation Fanmi Lavalas, la Constitution du 29 mars 1987 résulte d’énormes combats menés contre la dictature des Duvalier. Cette charte, dit-il, garantit le respect des libertés fondamentales des citoyens. Aujourd’hui, il est inacceptable que ce pouvoir ne cesse de la torpiller dans l’objectif de satisfaire  ses intérêts mesquins au détriment de ceux  de la nation.

Pour lui, la célébration du vingt septième anniversaire de cette charte est un événement inévitable compte tenu des moments scabreux qu’a connu le pays. Le respect des libertés est inaliénable. Ainsi, il lance un appel à l’unité  de tous les secteurs vitaux de la nation à prendre part à cette grande mobilisation en vue de sortir la Constitution du bourbier dans lequel l’équipe en rose l’a plongé.

Monsieur Bélizaire a profité de l’occasion pour dénoncer  la mauvaise gestion de l’équipe en place ne faisant rien afin d’améliorer les conditions socio-économiques de la population croupissant dans la misère.  Il dénonce également des persécutions politiques, arrestations arbitraires, emprisonnements préventifs prolongés, qui sont  symptomatiques du régime des Duvalier.

S’agissant d’un éventuel retour de ce système, le responsable de la commission de mobilisation de Fanmi Lavalas invite la population à la vigilance en vue de barrer la route à tout projet dictatorial quiconque, particulièrement l'équipe Tet Kale Duvaliériste. Arguant plus jamais, le peuple haïtien ne choisira d’hypothéquer les acquis  démocratiques sous aucune forme.

Dans la foulée, Hyppolite Jean Dieuseul, membre de la commission de mobilisation "Fanmi Lavalas", n’a pas mâché ses mots. L’organisation du dialogue monologue, dit-il, était une manœuvre visant l’exclusion de cette  formation politique charriant les revendications populaires.

Pour lui, la signature de  l’accord « El Rancho » crée beaucoup  plus de problèmes qu’elle ne résout pas. On ne rien espérer d’une telle initiative. Soutenant que le gouvernement Martelly/Lamothe a raté toutes les échéances constitutionnelles en vue de renouveler le personnel politique haïtien depuis tantôt trois ans.

À son avis, ce tandem remue ciel et terre dans l’objectif de provoquer l’organisation des élections générales dans le pays. Ainsi, il lance une mise en garde à l’équipe au pouvoir qui ne peut  bénéficier de sa propre erreur.

RA/HPN


 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 669 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter