L’ONU et le Core Group saluent la signature de l’accord entre les pouvoirs exécutif et législatif

Jeudi, 20 Mars 2014 11:49 WJL/HPN Nouvelles - Politique
Imprimer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti, Mme Sandra Honoré et les autres membres du « Core Group » saluent la signature, le 14 mars dernier, de l’accord trouvé au terme du « dialogue inter-haïtien » entre le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et les partis politiques, qui s’était déroulé sous la médiation de la Conférence Episcopale d’Haïti (CEH), sous la présidence du Cardinal Chibly Langlois, a-t-on lu sur le site de la Minustah.


Le « Core Group » est une branche de la communauté internationale composée des ambassadeurs du Brésil, de l’Espagne, des Etats-Unis d’Amérique, de la France, et de l’Union Européenne, le Chargé d’Affaires a.i. du Canada, et le Représentant spécial de l’Organisation des Etats Américains).

Selon ces acteurs de la communauté internationale, cet accord constitue un premier pas vers un consensus national devant servir au renforcement des institutions démocratiques et à la bonne gouvernance ainsi qu’à la création d’un cadre plus propice au développement socio-économique au profit des Haïtiens.

Ils encouragent, par ailleurs, l’ensemble des acteurs politiques haïtiens à franchir les étapes nécessaires devant mener à la tenue, en 2014, d’élections libres, équitables et inclusives.

Le président Michel Martelly, le sénateur Steven Irvenson Benoit (mandaté par le président du Sénat, Dieuseul Simon Desras) et des représentants des Partis politiques ont signé, le 14 mars dernier, l’accord trouvé lors du dialogue inter Haïtien, qui avait été lancé officiellement le 24 janvier à l'hôtel el Rancho.