• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti-politique: Le Mopod écrit au president Martelly pour lui demander sa démission

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 7
MauvaisTrès bien 

Le Mouvement patriotique de l’opposition démocratique (Mopod) a, dans une correspondance adressée, mardi, au président Martelly, exigé une nouvelle fois, la démission de ce dernier à la tête du pays. Dans cette lettre, le Mopod croit que la démission du chef de l’Etat haïtien facilitera la tenue d’élections générales dans le pays.

 

Ladite correspondance est accompagnée d'un Mémoire Politique portant justification de la demande de démission du Président de la République.

Pour justifier sa position, les membres du  MOPOD ont évoqué ce qu’ils appellent les nombreuses dérives de l’administration en place.

Sur le plan Politique, le Mopod a fait mention de ce qu’il qualifie de violations répétées de la Constitution à travers, notamment ses articles 58, 136 et 150 portant sur la délégation de la souveraineté populaire, les fonctions du Chef de l’Etat et les pouvoirs du Président de la République.

« De telles violations ont réduit à néant les acquis démocratiques conquis, de haute lutte, par le peuple haïtien. », a-t-on lu dans la correspondance.

Le mouvement a aussi déploré « Le refus systématique du gouvernement d’organiser, depuis bientôt trois ans, les élections municipales et sénatoriales partielles.

Le régime en place, croit le Mopod, ne se soucie guère du respect du principe de la séparation des pouvoirs.

« Le culte de la personnalité est, en outre, érigé en système de gouvernement contrairement aux dispositions de l’article 7 de la Constitution. », ont-ils écrit dans la lettre.

L’opposition a aussi dénoncé, dans cette correspondance, la velléité du gouvernement  à vassaliser le pouvoir judiciaire  et de créer des conflits avec les parlementaires, paralysant ainsi le pouvoir législatif.

La présente démarche, a expliqué, les dirigeants du Mopod, obéit aux vœux de la loi portant formation, fonctionnement et financement des partis politiques promulguée en 2013, laquelle fixe, de façon nette et claire, les devoirs et responsabilités des partis politiques en ses articles 24 et 28.

« Le MOPOD reste persuadé que la tenue d’élections générales cette année représente l’option politique la plus viable et la plus indiquée pour la nation dans le contexte actuel », ont-ils conclu.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 196 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter