• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Insécurité : Transaction bancaire et insécurité, la POHDH dénonce

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

La Plate-forme des Organisations Haïtiennes des Droits Humains (POHDH) a, dans une de note de presse acheminée à HPN, dénoncé les actes d’insécurité et de violences dont sont victimes les citoyens (nes) revenant des banques commerciales de la capitale. La plateforme a dénoncé aussi le laxisme des autorités haïtiennes qui ne garantissent pas la sécurité de ces gens.

« La Plateforme des Organisations Haïtiennes des Droits Humains est préoccupée des différents cas d’insécurités enregistrées à travers le pays, notamment sur les gens qui reviennent des banques de la capitale, qui se font dépouillés voir tués, sous les regards impuissants de la population. Elle dénonce en outre, le laxisme des autorités haïtiennes qui ne font rien pour garantir la sécurité de ces gens, qui ont droits à la protection et le Droit de circuler librement. », indique la POHDH.

L’organisation des droits humains a rappelé le cas de quelques personnalités qui ont été victimes ces dernières années en sortant de la banque.

« Qui ne s’en souvient pas de l’ancien journaliste de Radio-Télé-Kiskeya Jean Richard Louis-Charles qui a trouvé la mort en pleine rue suite à une transaction bancaire afin d’honorer un contrat de bail à ferme. Depuis lors, la liste des victimes ne cessent de s’agrandir en passant des plus connues au moins connues. La POHDH profite pour rappeler que son  Coordonnateur, Daniel Dorsainvil ainsi que sa femme Infirmière Girldy Larêche ont été assassinés dans de pareille circonstance le 8 février 2014. La dernière victime en date est Oscar Thébert, Professeur à la Faculté d’Agronomie de l’Université d’Etat d’Haïti, assassiné le 8 juillet 2015. Règlements de comptes ou simple vol à mains armées ? Attaques ciblées ou erreurs de parcours ? Toutes les pistes sont envisageables. Ce qui demeure cependant, c’est que les assassins des clients de banques parcourent les rues sans s’inquiéter au vu de tout le monde », indique l’organisation.

La POHDH exhorte la population à la vigilance et à la prudence en effectuant leurs transactions. En ce sens, elle encourage tous ceux et celles qui  fréquentent les  différentes succursales d’exiger un meilleur traitement surtout par rapport a cette pratique qui tend à les aligner en pleine rue où ils sont exposés et maltraités. La Plate-Forme des Organisations Haïtiennes des Droits Humains (POHDH) recommande en outre, aux autorités policières de définir un plan stratégique global pour sécuriser la population, les périmètres des banques commerciales afin de freiner l’action des bandits.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 244 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter