• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti-justice- Bâtonnat : l’assemblée extraordinaire reportée, la grève toujours maintenue

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Faute de quorum, l’assemblée générale extraordinaire convoquée, mercredi, par  le conseil de l’ordre des avocats  autour de l’arrêt de travail général et  illimité visant le départ du commissaire du gouvernement Franciso René à la tête du Parquet près le tribunal de première instance, a été reportée pour le jeudi 31 octobre 2013, a constaté Haiti Press Network.


195 avocats sur 1832 inscrits au bâtonnat  ont répondu présent à l’assemblée générale extraordinaire convoquée pour ce mercredi par  le bâtonnier de l’ordre des avocats,  Me Carlos Hercule.

Au cours de cette assemblée, ces hommes et femmes de la basoche devaient se pencher sur l’arrêt de travail général et  illimité visant le départ du commissaire du gouvernement Franciso René à la tête du Parquet de Port-au-Prince, ainsi que de certaines questions d’intérêt général.

La séance est  reportée pour le jeudi 31 octobre,  et elle se tiendra avec quelque soit le nombre d’avocats présents selon les normes régissant cette entité, a expliqué Me Hercule

Après l’arrestation jugée illégale de l’avocat  André Michel la semaine dernière, le conseil de l’ordre des avocats a observé  un arrêt de travail en vue de réclamer la tête  du commissaire du gouvernement Francisco René qui, dit-on,  aurait ordonné cette arrestation.

Plusieurs avocats ont demandé au bâtonnier de porter  la question par devant l’assemblée générale qui devra entériner ou non la décision, a-t-on appris.

« L’assemblée  est souveraine, c’est elle qui doit trancher », a déclaré le bâtonnier ajoutant qu’au cas où la décision est maintenue par l’assemblée, les avocats  continueront leur grève jusqu’au départ du chef du parquet de Port-au-Prince.

Pour sa part, l’un des conseillers du barreau,  Me Aviol Fleurant, a considéré  la présence de Francisco René à  la tête du parquet comme une menace pour les avocats. «  Nous ne pouvons pas travailler avec une épée de Damoclès sur notre tête », a dénoncé Me Fleurant, réclamant le départ sans condition de Me René.

Mise à jour le Mercredi, 30 Octobre 2013 16:43  

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 242 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter