• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Cholera: des organisations continuent de réclamer justice pour les vicitmes du cholera

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

A l’initiative de plusieurs organisations s'identifiant aux bases populaires, notamment le MOLEGHAF, le Réseau des femmes BAI et MECHAN, des dizaines de personnes, un sit-in s'est tenu devant les locaux de l’Ambassade des Etats-Unis en Haïti,  a constaté sur place HPN.

 

 

Les manifestants ont brandi des pancartes, où ils ont écrit : « REPARATION NOW,UN= Haiti’s nightmare Justice and reparation haiti’ cholera victims demand accountability at UN », pour exhorter le gouvernement américain à prendre des dispositions afin de permettre aux victimes du cholera de trouver justice et réparation.

Cette mobilisation se déroule au moment où Haïti devait bénéficier d’une audience,ce jeudi 23 octobre, au niveau du tribunal Fédéral de Manhattan à New-York, après que des  plaintes aient été  déposées contre les Nations Unies, accusées d’être responsable de la venue  du cholera sur le sol haïtien via la Minustah.

L’annonce a été faite par  Me Mario Joseph, président du Bureau des avocats internationaux (BAI) qui s’était dit satisfait de l’avancement du dossier compte tenu du fait que la plainte d’Haïti  contre les Nations unies avait été déclarée « irrecevable » au titre  de la section 29 de la Convention sur les privilèges et immunités de cet organisme datée de 1946.

« Notre présence ici devant l’ambassade américaine est pour demander également au gouvernement américain et  aux Nations Unies d’arrêter de se faire complices du renouvellement du mandat de la Minustah chaque année », ont déclaré les manifestants.

De plus, les protestataires ont vertement critiqué le gouvernement haïtien qui n’a pas pris les dispositions nécessaires pour permettre à ce que toutes les victimes et leurs parents, obtiennent un certificat médical.

Ils rappellent que  l’accord de siège paraphé le 9 juillet 2004, entre le gouvernement haïtien et l’ONU, préconise la mise en place d’une commission permanente de réclamation prévue au paragraphe 55 dudit  accord pour l’indemnisation des victimes.

« La mobilisation ne va pas s’arrêter, tant que nos revendications ne seront pas satisfaites », clament t-ils.

A remarquer que des agents du CIMO et de la police administrative ont été remarqués sur les lieux de la manifestation.

Plus de 8 mille personnes sont mortes du cholera et plus de 7 00 mille cas ont été enregistrés dans le pays depuis l’apparition de la maladie en 2010.

Plusieurs experts et études avaient conclu que des casques bleus népalais de la Minustah sont à l’ origine de l'intronisation de la maladie dans le pays.

Mise à jour le Jeudi, 23 Octobre 2014 12:36  

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 432 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter