• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-RD: La République Dominicaine appelée à contrer « l’offensive internationale » menée par Haïti

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Le chef de la Force nationale progressiste (FNP ) Vinicio Castillo, a appelé le gouvernement dominicain à contrer l’offensive internationale « calomnieuse » menée par le chancelier haïtien, Pierre Richard Casimir tentant de faire savoir que la Cour constitutionnelle dominicaine a déclaré apatrides des centaines de milliers de dominicains d’origine haïtienne. « Il s’agit d’un mensonge gigantesque » a déclaré Vinicio Castillo, qui toutefois a reconnu  que le fait de déclarer apatrides des centaines de milliers de personnes est un "mal monstrueux".

 

 


Vinicio Castillo a affirmé que le ministre Pierre Richard Casimir sait très bien que, selon l’article 11 de la constitution de son pays (Haïti), l’enfant né d’un père ou d’une mère de nationalité haïtienne est aussi un haïtien. Mais, il ne dit rien concernant les petits-fils et arrières petits-fils d'haïtiens nés en République dominicaine, qui n’ont jamais mis les pieds en Haïti, ne connaissent ni la langue, ni la culture de ce pays et qui sont concernées par la décision de la cour constitutionnelle dominicaine.

Selon Vinicio Castillo, la Cour constitutionnelle dominicaine n'a pas dénationalisé des citoyens dominicains. Ces gens-là n'avaient jamais la nationalité dominicaine, comme l’avait souligné la Cour suprême de justice le 14 Décembre 2005, dit l’homme de loi rappelant que la décision de la Cour constitutionnelle est irrévocable.

Il appelle le gouvernement dominicain à jouer un rôle beaucoup plus actif au niveau de la communauté internationale face à l’offensive d’Haïti contre la République dominicaine. Il affirme que le peuple dominicain appui la décision de  la Cour Constitutionnelle et s’attache à la défense de sa nationalité, à l'exception des ONG et des groupes locaux qui, poursuit-il, reçoivent de l’argent pour travailler sur la fusion d'Haïti et la République dominicaine.

Plusieurs personnalités et organisations internationales, dont l’Évêque émérite dominicain Telesforo Isaac, l’Unicef et la CARICOM ont dénoncé la décision de la Cour constitutionnelle dominicaine et la liste continue de s’agrandir. Le gouvernement de Guyana qui a exprimé son inquiétude suite à la décision dite « aveugle » de la cour constitutionnelle dominicaine, parle de violation des droits humains et politiques des citoyens concernés par cette mesure. Il encourage la République Dominicaine à prendre sérieusement en considération cette décision compte tenu de la précieuse contribution apportée par ces personnes au développement de la République Dominicaine.

 

Sur le meme sujet


7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 336 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter