• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-RD-Corruption : « Je n’ai reçu de l’argent des mains de quiconque », se défend Martelly

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Lors de son intervention mercredi sur les ondes de Radio Méga, 1700 AM, émettant à Miami, le président Michel Joseph Martelly s’est emporté lorsque le journaliste Alex Saint-Surin qui l’interviewait a abordé avec lui, le dossier de la corruption et de pots-de-vin impliquant un sénateur dominicain et auquel son nom a été cité.



« J’ai oui dire que le président Martelly a reçu une somme de 2.5 millions de dollars dans les mains de quelqu’un lors de sa campagne électorale. Il faut dire que c’est une allégation des gens qui déconnent et qui ne savent absolument pas de quoi ils parlent », s’est irrité le chef d’État haïtien qui se remet de son mauvais état de santé.

Le président qui s’en lave les mains de tous soupçons relatifs à la corruption et aux pots-de-vin liés à des questions de contrats avec des firmes dominicaines a poursuivi ainsi : « Quand on est en campagne électorale on cherche pertinemment de l’argent. Cependant, il faut éviter d’accepter l’argent sale ayant rapport à la drogue et toutes autres formes de monnaie mal acquise. Je n’ai pas reçu 2.5 millions de dollars entre les mains d’une tiers personnes».

« Les gens disent n’importe quoi. Ils disent que je suis Américain. Ils parlent de contrats faux s’élevant pour un montant de 300 à 500 millions de dollars. Mais je pense que c’est du temps perdu », a martelé M. Martelly, avant de préciser qu’aucune somme d’argent n’a encore été versée aux firmes dominicaines avec qui, l’État haïtien avait signé des contrats dans le cadre de la reconstruction d’Haïti.

« Où est passé l’argent, dit-on, géré sous les tables dans le cadre de ces contrats », s’est interrogé le locataire du palais national, informant au passage qu’aucune somme n’est encore disponible dans les caisses de l’État pour honorer lesdits contrats qui pourraient être annulés ou conservés selon le désidérata du gouvernement haïtien.

Le chef de l’État haïtien a affirmé être au courant d’un seul contrat de 44 millions de dollars signé et effectif avec une firme dominicaine pour la construction de 3 000 maisons dans les parages du Morne à cabri. « Les autres contrats sont sur du papier. Pas même une gourde nationale n’a été déboursée en conséquence », a insisté l’ancien musicien populaire du Compas.

« On veut parler de la corruption comme quoi je suis impliqué. Ce sont des paroles sans fondement. D’ailleurs, s’il existe une personne qui puisse autoriser le Premier ministre Conille à faire un audit sur les contrats, ce sera moi », a-t-il conclu, avant d’indiquer que sa relation aujourd’hui est un peu plus au beau fixe avec le nouveau Premier ministre désigné et ratifié par le Sénat, Laurent Lamothe.



Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Miami, Florida

 

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 489 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter