• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections : Report de la rencontre programmée entre CEP et partis politiques

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

La rencontre qui devrait avoir lieu entre le Conseil électoral provisoire et les partis politiques ce mardi 15 septembre n’a pas lieu faute de planification. C’est ce qu’a annoncé le porte-parole du CEP, Frantz Bernadin, joint au téléphone par HPN.  La réunion avec les partis politiques pourrait avoir lieu avant la fin de cette semaine a dit M. Bernadin incertain.  Entre temps, des chefs de partis avaient déclaré ouvertement leur refus de s’asseoir avec l’institution de Pierre Louis Opont.


Au cours de cette rencontre annoncée depuis la semaine dernière après l’entretien du CEP avec les candidats à la présidence, l’institution électorale devrait informer les partis politiques sur les mesures arrêtées en vue de rendre meilleures les élections du 25 août.

Par la même occasion, le conseil devrait prendre les propositions de leaders d’organisation politique. Par manque de préparation, cette rencontre d’information a été reportée.

Par anticipation, la plate-forme JISTIS avait annoncé, dans une note de presse,  qu’elle n’entendait pas participer à cet entretien avec le CEP.

Pour la structure politique dirigée par l’avocat André Michel, ce CEP est discrédité et n'a plus l’autorité morale pour réaliser les élections libres, honnêtes et démocratiques dans le pays.

La démission de tous les membres du CEP et l’organisation d’élections générales dans le pays, c’est ce que réclame la plate-forme JISTIS.

Parallèlement,  le front national des candidats pour la lutte démocratique appelle à la  négociation d’un nouvel accord politique et trouver une formule pour remplacer le CEP ainsi que le premier ministre Evans Paul.

Cette coalition qui regroupe des candidats tels, Edmonde Supplice Beauzile, Jean Tholbert Alexis, Alfred Micanord entre autres,  dit craindre que sans changement au sein de l’appareil électoral, le prochain tour soit pire que le précédent.

Ainsi, le front national des candidats n’entend pas dialoguer avec le CEP mais  affirme que si la  lutte se poursuit elle ne pourra déboucher que sur le départ du président Martelly.

En revanche, d’autres candidats contactés par HPN dont Sauveur Pierre Etienne de l’OPL, Steven Benoit du parti KONVIKSYON se disent prêts à dialoguer avec l’institution électorale jusqu’au bout.

Prêts à répondre à toutes les invitations du CEP, ces deux candidats à la présidence reconnaissent le droit de ceux qui ont choisi la mobilisation.

Pour Sauveur Pierre Etienne par exemple, les manifestions de rue sont politiquement correctes parce qu’il faut mettre la pression sur le conseil électoral pour qu’il y ait de bonnes élections dans le pays en 2015.

 

Bannière

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter