• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections: La Codjust a discuté des élections sur le thème "Les Elections en Haïti-Les Enjeux"

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

La Coalition pour le Droit et la Justice (CODJUST) a organisé, jeudi, à Pétion-Ville, un colloque sur les élections, ayant pour thème « Les Elections en Haïti- Les Enjeux ». Au cours de ce colloque qui a eu une cinquantaine de participants, les 5 panélistes composés de futurs candidats aux prochaines élections et un ancien conseiller électoral ont élaborés les différents enjeux pour les élections en Haïti, a constaté Haïti Press Network.

 

 

Les intervenants étaient: le Dr. Smith Magny, le Dr Anrino Destinoble, l’Économiste Louberson Vilson, le Dr Myrthau Calixte, MD et Me Woldson Bertrand, ancien haut cadre de la Direction Générale du CEP.

L’aspect économique était l’un des éléments clés dans les enjeux énumérés par les panélistes. Le professeur, psychologue et juriste, Dr Anrino Destinoble, s’est questionné sur les raisons qui ont poussé à investir autant d’argents dans les élections en Haïti, après avoir exposé le coût des élections durant les 20 dernières années.

En partant des élections présidentielles en 1995 qui ont coûté 8 millions de dollars, les élections de 2006 (60 millions de dollars), et les prévisions pour les élections sénatoriales, municipales et locales de 2014 s’élèvent autour de 36 millions.

Le docteur Myrtau Calixte a proposé l’implication des universités dans l’organisation des élections afin de baisser le coût.

L’ancien cadre du CEP de 2006, Me Woldson Bertrand, a énuméré 3 enjeux majeurs qui sont d’ordre démocratique, institutionnel et de développement économique et social.

Il a aussi dénoncé le fait que l’opposition politique continue de mettre en avant le risque de blanchiment d’argent et d’utilisation des biens de l’État par les candidats proches du pouvoir au cours de la prochaine campagne électorale au lieu de discuter du plafond des dépenses électorales pour les candidats et partis politiques, du plafond du financement privé pour la campagne électorale, du délai pour la reddition de comptes au CEP et au Ministère de l’Économie et des Finances ou des modalités et mécanismes de contrôle pour veiller au respect de la loi. Pour lui, la Loi n’est pas que du papier, c’est le principal support de la vigueur de l’État de droit.

Le Dr. Smith Magny a invité « tout le monde à prendre ensemble nos responsabilités et cette responsabilité nous ramène droit vers les élections ».

Le dernier intervenant, l’économiste Louberson Vilson, a rappelé que l’espace électoral n’est pas un combat, mais c’est plutôt un duel dialectique. Il a aussi indiqué « qu’il conçoit mal qu’on organise chaque deux (2) ans les élections sénatoriales, compte tenu du poids économique. Les lois haïtiennes sont déphasées ».

Le directeur exécutif de la Codjust, Me David Petit-Frère, s’est félicité de l’organisation de ce colloque.

« Ce colloque envoie un message clair pour dire aux décideurs que nous attendons les élections pour renouveler les membres au Sénat, à la chambre des députés et des municipalités », a déclaré David Petit-Frère.

La Codjust qui est une organisation basée à Boston (Etats-Unis) a déjà organisé ces genres d’activités pour les élections en 2010, lors d’une série de conférence-débats avec quelques candidats à la présidence à l’époque dont Mirlande Manigat, Michel Martelly, Garaudy Laguerre et Charles Henri Baker.

 

Fédrick Jean Pierre

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Bannière

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter