• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Economie : « Haïti doit réduire sa dépendance à l’aide externe », a plaidé le FMI

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 9
MauvaisTrès bien 

Le chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) pour Haïti, Boileau Loko, a appelé, jeudi, les autorités haïtiennes à déployer des efforts pour réduire la dépendance du pays à l’aide externe.

 

« Haïti doit réduit sa dépendance à l’aide extérieure… pas parce qu’elle serait prête », a déclaré M. Loko, lors d’une conférence de presse, à laquelle a assisté Haiti Press Network, au ministère de l’économie et des finances sur : la situation macro économique d’Haïti.

 

Boileau Loko a invité les dirigeants du pays à prendre des mesures urgentes en ce sens car, a-t-il précisé « les pays développés ont maintenant des difficultés économiques et ne veulent plus continuer à fournir toute l’aide comme ils le faisaient par le passé ».

 

« Dans ce cas, il faut absolument que [nous] arrivions à augmenter les recettes internes générées par l’administration des douanes et les impôts », a conseillé M. Loko conseil aux autorités gouvernementales.

 

Il a plaidé pour qu’on puisse augmenter la capacité d’absorption d’Haïti, c’est à dire arriver à mettre en œuvre tous les projets (qu’on peut faire) et accélérer la reconstruction.

 

Précisant que le taux de croissance du PIB serait actuellement de 2.5 à 3 % (jusqu’à fin septembre), Boileau Loko a déploré que l’année fiscale 2011-2012 a été en deçà des espérances.

 

« Ceci, a-t-il dit, est en dessous des projections initiales et est aussi en dessous du taux de croissance qu’Haïti devrait réaliser pour être dans les 20, 30 prochaines années un pays émergent ».

 

Le gouverneur de la Banque Centrale, Charles Castel, qui a intervenu, lui aussi, à la conférence a indiqué que le fond monétaire, en venant en Haïti, a révisé avec les autorités le système financier.

 

« Dès a présent le système est viable, profitable et solvable avec des taux d’improductif inférieur à 2 % et des taux de profitabilité qui assure non seulement la solvabilité de ces institutions (par des rétention de profits) mais également par la capacité de ces institutions vu leur niveau de profitabilité à attirer les capitaux en cas de besoin », s’est réjoui M. Castel.

 

Après le tremblement de terre de 2010, le FMI a mis à la disposition de l’état 270 millions de dollars us pour aider à faire face aux problèmes.

 

Depuis le 28 novembre, le Fonds monétaire international a entamé en Haïti une nouvelle mission en vue d’aider le gouvernement à renforcer le système macro économique du pays.

 

 

Sylvestre Fils Dorcilus

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Twitter : @sfdorcilus  /  @hpnhaiti

 

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 389 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter