« L'importation des 300 000 sacs de riz n’était pas la meilleure solution », dixit le Racpaba

Lundi, 15 Octobre 2012 13:30 DJ/HPN Nouvelles - Economie
Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L’importation des 300 000 sacs de riz par le gouvernement haïtien n’était pas la meilleure solution pour répondre à la flambée des prix des produits de première nécessité, estime le président du Réseau des associations coopératives pour le commerce et la production agricole du Bas-Artibonite (Racpaba), M. Bien-Aimé Dieula.



Il a avancé que l’importation de cette cargaison de riz a été faite au moment de la récolte du riz de l’Artibonite et au moment où les planteurs comptaient sur la vente de la récolte pour envoyer leurs enfants à l’école.

« L’importation du riz a eu un impact négatif sur les planteurs, ce genre d’initiative décourage les paysans qui déjà sont presque négligés dans la société », a-t-il fait comprendre.

Toutefois, il a expliqué que l’Artibonite pouvait fournir une bonne quantité du stock de riz nécessaire pour répondre à la crise. Il a souligné que le Racpaba est une association qui travaille sur 200 hectares de terre et produit près 4 000 tonnes de riz par an, à raison de 2 000 tonnes tous les 6 mois.

M. Bien-Aimé témoigne que depuis 4 ans le prix du riz de l’association n’a jamais augmenté. Le sac de riz 27,5 livres est à 500 gourdes.

Conscient que l’Artibonite ne peut pas répondre à lui seul au besoin de consommation du pays, il espère que le gouvernement accompagnera les planteurs dans la production nationale.

Le numéro un du Racpaba a critiqué la mauvaise répartition de l’engrais dans la commune, selon lui, l’engrais est donné à des particuliers. M. Bien-Aimé n’a pas voulu citer des noms.

Par ailleurs, le président du Racpaba veut que les programmes de cantines scolaires et le programme dénommé « Aba grangou », se dérouleront à base de production locale.

Par contre, à Port-au-Prince, le coût des riz importés ont légèrement baissé dans les marchés, le petit sac est passé de 1 050 gourdes à 950 gourdes ou 975 gourdes dépendamment de la boutique.


Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.