• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Economie: Permettre au secteur privé de mieux appréhender l’exercice fiscal 2012-2013

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Sous le haut patronage du Group Croissance, le ministère de l’économie et des finances a présenté lundi au secteur privé les grands points du projet de loi des finances de la République pour l’exercice 2012-2013, a constaté Haïti Press Network. Un budget qui s’élève à environ 131 milliards de gourdes.



Le montant du budget 2011-2012 représente une augmentation de 8.7% par rapport à l’exercice précédent. 84 milliards de gourdes, soit près de 70% des crédits budgétaires, sont alloués aux dépenses d’investissement public.

Le ministre du commerce Wilson Laleau qui représentait la ministre des finances Mme Carmelle Jean Marie, a indiqué que cette présentation était pertinente en raison que le budget étant un instrument démocratique, doit montrer au secteur privé que les engagements pris par le président vont se réaliser à travers le budget.

Il annonce  au début du mois d’août une vaste opération de recensement des entreprises pour connaitre leur fonctionnement et mieux les accompagner.

Un fonds de garantie aux petites et moyennes entreprises (PME) est mis en évidence dans ce budget, a informé le ministre Laleau. Ce fonds permettra d’identifier des entreprises ayant des potentiels pour permettre un meilleur accès au secteur du crédit, a-t-il ajouté.

Les prévisions de recettes fiscales courantes inscrites dans le budget 2012-2013 s’élève à 52.2 milliard de gourdes. Ainsi, le secrétaire d’Etat à la réforme fiscale Ronald Décembre a indiqué  de nouvelles mesures fiscales et administratives qui seront entreprises au cours de cet exercice pour atteindre ce chiffre.

Il a mis notamment l’accent sur la mobilisation dans la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale et le renforcement du contrôle de la fiscalité sur le tabac, les alcools et les jeux de hasard.

Ronald Décembre a annoncé aussi une augmentation du droit de fonctionnement et de non fonctionnement des sociétés ainsi que des droits de timbres pour le dépôt des Etats financiers au cours de cette année fiscale.

« Bien mobiliser les recettes fiscales est un élément indispensable pour asseoir la légitimité et la crédibilité du gouvernement », a déclaré Ronald Décembre.

M. Décembre croit nécessaire de renforcer et de moderniser le système fiscal pour qu’il ne constitue pas un obstacle à la croissance. « La fiscalité mal orientée dans un pays constitue un frein à la croissance économique », a-t-il conclu.

A rappeler que le projet de budget 2012-2013 a été présenté le 30 juin dernier à la chambre basse. Selon la constitution de 1987, le sénat de la République devrait apporter ses recommandations durant une période de 20 jours.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 253 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter