• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-éducation : vers l’orientation des boursiers haïtiens en France sur le marché du travail

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 

« Carrefours électroniques offre/demande d’emploi » a été le thème  d’une activité réalisée mercredi par l’ambassade de France en Haïti  en vue de présenter aux boursiers haïtiens de la France une plateforme-emploi électronique qui leur mettra en contact avec le marché haïtien afin de faciliter leur insertion professionnelle.

Il s’agit de la présentation aux étudiants haïtiens en France par deux concepteurs haïtiens des sites ou plateformes numérique publiant des offres d’emplois et des informations sur les possibilités de créer ses propres entreprises.

Cette activité a été réalisée sous forme de vidéoconférence à l’initiative de l’ambassade de France en Haïti dans le cadre des états généraux sur l’investissement en Haïti.

« Environ 700 haïtiens ont bénéficié de bourses d’étude pour la France au niveau Master  et de doctorat durant les deux dernières années, notre souci est de les faire rentrer dans les meilleures conditions », indiqué Alain Deppe, conseiller auprès du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle(MENFP) en Haïti

M. Deppe a fait part d’un ensemble de moyens pour aider les étudiants dont la présentation des plateformes électroniques qui les mettront en contact avec les entreprises qui publient des offres d’emplois et fournissent des informations sur les marches à suivre pour créer leurs propres affaires

« Ce sont des outils sur lesquels les étudiants publient un  curriculum vitae une lettre de motivation. Ce  sont des vecteurs  permettent aux étudiants de rencontrer des entreprises », a expliqué M.Deppe.

Pour sa part, l’ambassadeur Français en Haïti Didier Lebret a fait savoir que le sens de cette initiative  est l’accompagnement des étudiants à la fois par le secteur privés, les plateformes numériques et les pouvoirs publics.

Ces 700 boursiers haïtiens dont plus de la moitie viennent de l’Université d’état Haïti(UEH) coutent à la France 10 millions de dollars à raison de 10.000 dollars haïtien par an, a précisé le diplomate français.

Tout en se montrant satisfait de la performance des étudiants haïtiens dont la note moyenne est de 75, L’ambassadeur français a toutefois fait part de ses inquiétudes par rapport au salaire et la qualité de vie qui attendent ces étudiants une fois rentrés au bercail.

Par ailleurs,  face à l’affluence des universités dans le pays dont la formations laissent à désirer, M. Lebret invite l’état haïtien à réguler le système d’enseignement supérieur haïtien  afin qu’il y ait moins d’universités avec de meilleures qualités.

De son côté, le recteur de l’UEH Jean Henry Vernet a expliqué les étudiants ont été sélectionnés en négociation avec l’ambassade de France sur la base des meilleurs résultats.

Le recteur de l’UEH a ajouté qu’avant de partir les étudiants ont signé un engagement pour revenir enseigner à  l’UEH  en vue d’améliorer le niveau de l’enseignement et de renouveler les cadres de l’institution.

Wilner Jean Louis
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 316 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter