• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Téléphonie: la Natcom se lance

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 55
MauvaisTrès bien 

Les opérations de la compagnie de téléphonie Natcom semblent être lancées rien qu’à voir les longues files qui s’étirent devant les locaux de l’ancienne Téléco rachetée par la firme vietnamienne Viettel.

 

Annoncée depuis quelques temps sur le marché haïtien, mais retardée pour diverses raisons (sabotage, grève de personnel), la Natcom semble décidée à se lancer.


En effet, la compagnie, naguère nationale, aujourd’hui vietnamienne, a entrepris de séduire les universitaires en offrant gratuitement des cartes SIM aux étudiants haïtiens sur simple présentation de leur carte identification nationale (CIN). Ces étudiants, apprend-on, auront un accès gratuit à l’Internet mobile.


La nouvelle a fait le tour des universités et depuis deux semaines on peut remarquer de longues files d’attentes autour des locaux de l’ancienne Téléco, que ce soit à son siège central à Port-au-Pince, à ses annexes à Delmas, à Pétion-ville ou à Carrefour.


Natcom s’identifie avec l’indicatif 3 et elle est déjà interconnectée avec la compagnie Voila, peut-on constater.


L’avènement de la nouvelle compagnie rappelle celle d’une autre dans un secteur en plein boom en Haïti : la Digicel.


En 2006, la Digicel arrivait en grande pompe et faisait des vagues. De longues files s'allongeaient aussi devant ses bureaux. Dénonçant les excès de la compagnie Comcel, la population accueillait la nouvelle venue en sauveur.

La Digicel avait elle aussi, comme la Natcom aujourd’hui,  rencontré des difficultés. Pour faire face, elle avait eu recours à une méthode brutale pour désarçonner son adversaire direct à l’époque (Voila) qui lui refusait l’interconnexion.


La firme rouge et blanc demandait à ses nouveaux abonnés de lui apporter leur cellulaire Voila pour l’échanger gratuitement contre un Digicel. Ce que beaucoup avaient fait.


Aujourd’hui, la Digicel a fini par s’imposer, elle fait partie de l’establishment de la téléphonie mobile en Haïti. Elle a apporté de réelles révolutions dans le secteur, il faut le reconnaitre, comme les appels entrants gratuits et la réduction du prix des portables et celui de la minute d’appel.


Mais avec le temps, les choses évoluant, les utilisateurs de cellulaires (plus de 3 millions) veulent toujours plus et à meilleurs prix. L'actuelle préoccupation est l’Internet mobile qui demeure un luxe en Haïti, réservé surtout à des possesseurs de téléphone haut de gamme, le Blackberry, pour ne pas le citer.


Beaucoup pensent que l’arrivée d’une nouvelle compagnie sur le marché va démocratiser ce service et continuer à faire chuter le prix de la minute d’appel. C’est ce qui explique l’intérêt pour la Natcom.


Cette compagnie promet beaucoup en effet comme l’Internet mobile à un tarif compétitif, voire le package câble-téléphone-Internet, qui n’existe toujours pas en Haïti. Des promesses qui ont valu à la nouvelle venue des ennemis. Les câbles étendus par la Natcom pour assoir son réseau étaient systématiquement arrachés par, croit-on, certains de ses concurrents directs et bien d’autres.


Notons que la Natcom est la seule compagnie à exploiter la fibre optique, une technologie qui permettra notamment d’avoir un meilleur accès à l’Internet mobile.


La compagnie vietnamienne Viettel Corporation avait fait l’acquisition de 60 % de la Téléco pour 59 millions de dollars, après le séisme de 2010, pour un montant total de 59 millions de dollars.


Dans les quatre prochaines années, la Viettel Corporation s’engage à investir 40 millions de dollars dans le secteur des télécoms en Haïti.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

    Actuellement Sur HPN....

    Nous avons 215 invités en ligne


    Rechercher dans le site

    Facebook

    FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


    To receive HPN tweets on your mobile
    USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
    CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

     

    Follow hpnhaiti on Twitter