• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti –BM-revue de portefeuille : la Banque Mondiale plus ou moins satisfaite

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

L’envoyée spéciale de la Banque Mondiale en Haïti,  Mme Mary Barton-Dock, a indiqué mardi être plus ou moins satisfaite de la façon dont avancent les programmes financés en Haïti. Selon Mme Barton-Dock « il y a toujours moyen d’aller plus vite afin d’avoir des résultats plus intéressants ». Aussi, elle promet que l’organisme fera de son mieux à l’avenir.


L’envoyée speciale de la Banque Mondiale a fait cette déclaration lors d’un atelier organisé par le gouvernement haïtien et la Banque mondiale (BM) sur la revue de portefeuille des projets financés par la BM en Haïti. L’objectif de cette rencontre,  était d'identifié les principaux obstacles à la mise en œuvre efficace des principaux projets, afin d’y apporter les solutions appropriées, a constaté Haïti Press Network.


« Je pense que dans chaque secteur nous commençons à avoir des résultats très intéressants,  notamment dans les secteurs de la Santé, de l’Éducation, la Protection sociale et le Logement », a déclaré Mary Barton-Dock.

Aussi, elle souligne que des résultats sont à encourager dans les domaines de l’infrastructure notamment dans la rénovation des ponts et des routes, de même que dans le secteur agricole.
Par ailleurs, elle informe que le nombre de projets financé par la Banque Mondiale en Haïti s’élève à 640 millions de dollars américains.

Le ministre de l’Économie et des Finances,  Wilson Laleau,  a déclaré  que le gouvernement  haïtien est satisfait de sa collaboration avec la Banque mondiale. Toutefois, il a déploré le fait que  l’appui budgétaire de cette année  a été décaissé un peu en retard.

Wilson Laleau  dit   espérer que pour les années qui viennent, l’appui budgétaire sera décaissé en fonction d’un calendrier mieux synchronisé avec le calendrier budgétaire du pays,  afin que les projets puissent être réalisés dans les délais impartis par le gouvernement, ceci pour soutenir le processus de stabilisation politique et social du pays.

Le ministre de l’Économie et de Finances a informé que la Banque Mondiale et les responsables de projets de différents ministères et institutions se sont entendus sur un pacte de responsabilité partagé, qui engage  chaque entité sur un ensemble d’indicateur qui donnera lieu à un calendrier, sur la réalisation des projets et du décaissement des ressources financières à chaque projet.

Le représentant de la société civile, le professeur Rony Desroches, qui a pris part à ces assises,  a insisté pour que les suivis de ces programmes  ne se fassent pas uniquement par la Banque Mondiale, mais également  par la société civile, qui est le meilleur moyen de voir comment la population apprécie ces types de projets.

Plusieurs responsables de programmes financés par la Banque Mondiale  ont pris part à cet atelier, notamment des  ministères de l’agriculture, des travaux publics et des finances. C’était l’occasion pour les coordonnateurs de ces projets de relever les différents problèmes rencontrés dans le cadre de l’exécution de ces projets, afin de les améliorer.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 244 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter