• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Culture : La 4e édition de « Kont anba tonèl » se déroule du 23 mars au 4 avril

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

C'est sur le thème « Conte : lieu de reconstruction symbolique » que se déroule depuis le 23 mars au 4 avril, dans les espaces de la Fokal, la Pastorale universitaire, l'Enarts, le centre culturel Araka, la Télévision nationale d’Haïti, l'hôtel Le Marcelin, la 4e édition du festival interculturel de « Kont anba tonèl » (conte sous la tonnelle).

 

 

Selon les organisateurs, en choisissant ce thème, la direction du festival veut attirer l'attention sur l'importance du patrimoine immatériel dans la reconstruction du pays.

« S'il faut qu'on reconstruise Haïti, on doit commencer par la culture », disait un illustre écrivain, après le séisme du 12 janvier 2010, pour signifier que la littérature, la peinture, le théâtre, la danse, les arts en général ont toujours constitué et constituent encore notre raison d'exister, de vivre, d'espérer.

Le festival interculturel de conte s'inscrit dans cette logique de reconstruction d'Haïti par la culture. Cette année encore, le public a droit à ce mélange heureux de conte et de troubadour qui constitue la quintessence de Kont anba tonèl.

La direction du festival invite une voix forte du conte haïtien résidant au Canada : Joujou Turenne. Nomade moderne, « Joujou sème, sur plusieurs continents, une parole engagée qui vit et vibre au rythme de notre planète, et qui surgit en tourbillons de poésie, de contes, de rythmes, de danses, de chants, de rires, de souffles, de rêves de liberté, de sourires et d'espoir ».

Le public haïtien est invité à découvrir la conteuse à la Fokal le 27 mars, dans le cadre de la journée internationale du théâtre. Joujou Turenne sera accompagnée de deux conteurs étrangers : la française Françoise Diep et le guadeloupéen Fayo.

A ces artistes se joindront les conteurs haïtiens Johny Zéphirin, Chelson Ermoza (sélectionné aux jeux de la francophonie), la troupe Planch sou do et le tandem Totart/Haïti Tchaka danse qui signera une production spéciale : « Les piliers de la résistance », mariage de conte et de danse. Au total, une bonne dizaine de représentations de conte avec des professionnels haïtiens et étrangers.

Au-delà du conte, Kont anba tonèl est un mélange envoûtant de genres et de tendances artistiques. Les soirées de conte seront ponctuées par des shows de tambours et de troubadour du groupe Union.

 

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 219 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter