• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-littérature : le poète haitien Anthony Phelps veut que Duvalier soit jugé

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Le poète haïtien Anthony Phelps, célèbre pour ses textes et notamment pour le poème « Mon pays que voici » a refusé d’accepter une distinction offerte par le président Michel Martelly et veut voir Duvalier traduit en justice.


Dans une lettre qui circule sur le net le poète qui se trouve à Paris a réagi au prix offert à l’occasion de la foire du livre le 7 juin dernier. Surpris de l’annonce, Phelps a refusé dans la note suivante.


« J'ai lu, avec étonnement, dans Le Nouvelliste, que j'ai reçu un hommage in abstentia, du président Martelly. Le 4 juin dernier j'ai reçu un courriel, m'annonçant que je serais honoré, en compagnie d'un groupe d'écrivains, par le président Martelly, et que je devrais prévoir quelqu'un pour me représenter. Ce courriel qui n'était pas envoyé par le bureau de la présidence, ne disait pas à quelle occasion devait avoir lieu cette cérémonie. Sans plus de précision, j'ai décliné l'invitation par courriel. De toute façon je ne saurais accepter un hommage en temps qu'auteur de ‘’MON PAYS QUE VOICI’’, tant et aussi longtemps que Jean Claude Duvalier ne sera pas traduit en justice ».

ANTHONY PHELPS

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

    Actuellement Sur HPN....

    Nous avons 199 invités en ligne


    Rechercher dans le site

    Facebook

    FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


    To receive HPN tweets on your mobile
    USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
    CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

     

    Follow hpnhaiti on Twitter