• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Littérature : ‘La belle amour humaine’ de Lyonel Trouillot

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

"La Belle amour humaine" de Lyonel Trouillot constitue un travail de virtuose. Nous sommes dans l’errance d’une narrateur-guide d’Anaïse qui rattache son dire aux réalités du pays devenu une sorte de traité des sens au fil des pages.



La réalité de ce récit vivant, intense, interloqué par des monologues croisés, démontre la puissance narratrice de Lyonel Trouillot qui nous emmène avec force dans l’humanité haïtienne.
Nous sommes dans un pays dévoré par la dictature, nous sommes aussi dans un pays où l’idéologie des couleurs provoque des dégâts énormes. Pays où le tragique côtoie le comique avec  arrogance. Trouillot écrit : « Pierre André Pierre ne se refusait rien. Sa philosophie était simple : il prenait d’autorité ce qu’il lui fallait, un corps de femme, le bien des autres, et se débarrassait de ses conquêtes et de ses gains avec la même désinvolture ».

Les lecteurs seraient-ils en face d’une poétique sublimatoire du délabrement de la dictature. ? Il faudra interroger encore le récit : « qu’est-ce qui avait rapproché deux personnages aussi différents, réunis deux parcours parallèles, scellés une amitié si forte qu’elle les avait conduits à construire deux maisons identiques dans un village côtier  oublié de la carte ?

La production romanesque de Trouillot nous permet de comprendre comment le récit  peut être travaillé par une poétique, elle-même en contagion avec le social. Ce pari humaniste et bien entendu identitaire irrigue l’écriture trouillotienne.

Lyonel Trouillot, poète, romancier et essayiste, aborde le roman avec force et talents. Ses narrations sont souvent travaillées par le merveilleux et le ton poétique, même quand l’écrivain se range surtout dans l’évocation de la condition humaine et des enjeux sociaux difficiles à résoudre avec les armes miraculeuses de la poésie lyrique.

Le dernier roman de Lyonel Trouillot « Parabole du failli » constitue un éloge de la vie tourmentée du poète et comédien excentrique Marcel Casséus, dit Lobo Dyabavadra. Allégorie ou mise en scène d’un personnage phénoménal ?

L’auteur a également publié chez Actes Sud : Rue des pas perdus1998 ; Thérèse en mille morceaux, 2000 ; Bicentenaire, 2004 ; L’Amour avant que j’oublie, 2007 ; Yanvalou pour Charlie, 2009.


Dominique Batraville

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 359 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter