• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-carnaval: Cet autre visage du carnaval! (Reportage)

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Avec un budget de 80 millions de gourdes, le carnaval des fleurs peut se targuer d’être l’un des événements majeurs organisés en 2013. Riche en couleurs et en émotions, le carnaval est l’occasion pour plus d’un de se revoir. Entre stands et place publique, sur tout le parcours, des hommes et des femmes sont là, offrant breuvages ou nourritures, tcha-tcha ou mouchoirs colorés : ce sont des commerçants de carnaval.



Il est 10h du matin lorsque nous rencontrons Jean et son épouse :« Je suis originaire de Jacmel, mais je suis de tous les carnavals ». Le couple est occupé à planter sa tente devant l’une des places publiques autour du parcours.

Ils sont des dizaines comme Jean et son épouse à profiter du carnaval. Ils viennent de partout, se connaissent entre eux, ils se retrouvaient tous les ans à l’époque où Port-au-Prince était la ville du carnaval mais ont appris à suivre leur fête préférée.

Un peu plus loin un marchand de crème à la glace prépare une deuxième affiche pour la succursale qu’il ouvre bientôt, « il fait chaud, et les jeunes et moins jeunes seront heureux de se désaltérer », dit-il en souriant et en corrigeant l’artiste qui peint son affiche.

Nombreux sont les restaurateurs qui occupent l’espace autour du parcours, ils sont certains que les « carnavaliers » et autres fêtards ne manqueront pas de les visiter.


Sur l’une des places inoccupées, les marchands et fabricants de bijoux « Made in Haïti » préparent leurs étaux, Suzana l’une d’elle explique « la plupart de nos acheteurs sont des touristes ou des revendeurs. Nous aimons les festivités comme le carnaval des fleurs parce que nous pouvons espérer réunir une partie de ce qui sera l’écolage de nos enfants ».

Sur le trajet de ce qui sera le parcours du carnaval des fleurs, plusieurs ouvriers sont au travail, comme les commerçants du carnaval ils se connaissent tous depuis plusieurs années.

« Depuis que le gouvernement a décidé d’avoir le carnaval deux fois l’an, je me sens rassuré au point de vue économique. Depuis bientôt 15 ans je supervise la construction de stands et de chars certains de ces ouvriers sont comme mes frères », raconte Eric.

Jour J-2, alors que le chantier au Champs de Mars avance à grands pas, les petits commerces naissent à une vitesse considérable dans une ambiance conviviale et de retrouvailles chaleureuses.

Si le carnaval est l’occasion de promouvoir le tourisme et de pour certaines entreprises tant du secteur publique que du secteur privé de réaliser des profits des hommes et des femmes comme Jean, Suzana ou Eric peuvent penser au petit pactole qu’ils auront accumuler durant ses trois jours.

Le présidence lancera officiellement les festivités du carnaval des fleurs lors de la présentation des reines qui a lieu au Palais National vendredi soir.

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 374 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter