Haïti-Photographie : Prendre des clichés, la passion de Jean-Jacques Augustin au quotidien

Media
Typographie

Si la photographie est définie comme étant une technique qui permet de créer des images sans l'action de la main, par l'action de la lumière, Jean-Jacques Augustin plus connu sous le pseudonyme de JJ, en fait lui, cette branche des arts graphiques qui, étymologiquement, signifie « écriture de la lumière ». Passionné de photographier surtout pour les journaux, JJ ne fait, à l’aide de la lumière, qu’écrire des images qu’il capte un peu partout, constate HPN.

La photographie fait partie du quotidien de Jean-Jacques Augustin dit JJ. Cette passion qui est née chez lui, il y a quelque 12 ans, devient un véritable sacerdoce. Le photojournalisme ! C’est son métier tout simplement. JJ ne demande pas plus au monde. Une caméra photo. Et, cette vie mystérieuse et ésotérique a pour lui un sens à côté de sa famille qu’il chérit tant.

C’est toujours une passion lors d’un quelconque événement, de voir avec quelle passion que JJ se livre éperdument dans un va-et-vient lassant, comme un forcené en vue d’obtenir les meilleurs clichés. Parfois, des gens, notamment ses confrères journalistes cameramen, le comparent à un véritable dément déraisonnable dont la mission consiste à perturber leur travail à eux.

Mais JJ est comme ça. C’est sa passion. Prendre des images inédites qui se distingueraient des millions d’autres qu’il a capturées. Et l’on finit par l’accepter tel qu’il est avec ce comportement de passionné pour les photos. A moins qu’on soit un jeunot dans le métier de journalisme en Haïti pour ne pas connaître M. Augustin que les intimes appellent couramment JJ.

JJ chez l’ambassadeur américain 

Le lundi 4 juillet 2016 au soir, HPN avait remarqué JJ à l’œuvre dans un élan démesuré, à l’occasion de la célébration du 240e anniversaire de la fête nationale des Etats-Unis qui a eu lieu à la résidence de l’ambassadeur Peter F. Mulrean à Bourdon. Il fallait être à tout simplement pour voir à quelle fougue, passion et savoir-faire que JJ exerçait son métier. Avec son machin, il fait feu de tout bois. JJ a même failli voler la vedette à l’ambassadeur Mulrean sur qui les yeux étaient rivés.  

« Je commence en plein à prendre des clichés pour les journaux en 2004. Mais je commençais déjà bien avant dans le métier de photographie », nous informe Jean-Jacques Augustin qui n’a jamais raté la moindre occasion pour carillonner le nom de Thony Bélizaire, son prototype dans la profession, décédé des suites d’une maladie courageusement supportée, il y a quelque deux ans.

Prendre des clichés pour JJ, est avant tout, un plaisir. Vient ensuite, l’art de bien faire. JJ veut toujours que son image soit différente aux yeux même si d’autres caméras ont capturé le même sujet au même moment que la sienne. C’est un photographe qui met l’accent sur les détails dans ses prises de vue. Un vrai héritier du regretté Thony Bélizaire à qui, il est d’ailleurs très reconnaissant.

« Faire des photos, c’est d’abord une passion pour moi. C’est comme une véritable drogue. C’est-ce qui explique ma folle envie et ma détermination singulière à prendre autant de photos possibles lorsque je suis à l’action. Chaque prise de vue est sujette à une lecture différente. Surtout en matière de photojournalisme. On cherche toujours quelque chose estimée non encore trouvée. Prendre une ou deux photos ne suffit pas. Il faut toujours chercher la photo », nous a fait comprendre JJ.

Notons que Jean-Jacques Augustin a déjà offert son service aux quotidiens Le Nouvelliste, Le Matin, à Ticket Mag, Haïti Mag, aux Agences de presse EFE et Haiti Press Network. Actuellement, il bosse à plein temps au quotidien Le National.

« Pour l’instant, je ne fais rien d’autre que prendre des clichés photos. Je ne dis pas que je ferai autre chose, mais jusqu’à présent je crois que je retrouve ma vie dans ce métier », nous a déclaré JJ, avant de conseiller aux jeunes désireux de s’investir dans cette science, de le faire d’abord avec passion avant de voir l’argent qui en découlera.

Texte et photo : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.               

 

HPN Sondages