Haïti-culture : le gouvernement consterné par l’incendie de la chapelle de Milot, ouvre une enquête

Patrimoine National
Typographie

 

 

 

La chapelle royale de Milot ravagée par un incendie lundi dernier a plongé le gouvernement dans la consternation. Le Ministre de la Culture et de la Communication, Pradel Henriquez, qui intervenait mercredi au Centre d’informations permanentes sur le Coronavirus (CIPC), accompagné d’autres collègues Ministres, explique que l’incendie du monument classé au patrimoine mondial de l'Unesco, constitue un drame comme l’ont été les incendies qui ont dévasté Notre-Dame de Paris, l’ancienne Eglise Saint Jean Bosco (Haïti 1988) et l’ancienne Cathédrale de Port au Prince.

 

Les 5 ministères formant le Comité Interministériel de Gestion du Parc National Historique, attendent encore les résultats de l’enquête sur ce sinistre macabre, déclare la Ministre du Tourisme, Mme Myriam Jean, qui annonce la réactivation de Comité Interministériel, qui entend corriger certaines failles relevant de la sécurité du site de Milot.

 

Pour le Ministre de l’Environnement Abner Septembre, il y a moyen pour que l’Etat préserve ce site historique, riche en biodiversité, et qui fait face à un développement démographique sans précédent et susceptible d’augmenter les pressions sur l’environnement.

 

Présent à la conférence, le Directeur général de l'Institut de Sauvegarde du Patrimoine National, l’ing. Patrick Durandis, a donné certaines explications techniques comme le dôme de l'édifice, d'une trentaine de mètres de diamètre, composé d'une charpente de bois et d’amiantes qui s'est entièrement effondré lors de l'incendie.

 

La chapelle a été construite entre 1810 et 1813, sur décision de Henri Christophe, auto-proclamé Roi Henri 1er, en 1811, indique la Ministre du Tourisme, Myriam Jean qui salue la collaboration de la population qui a réussi à sauver certains équipements et matériels avant l’arrivée des sapeurs-pompiers.

 

Le Ministre de la Culture, remercie la PNH Nord pour sa diligence et en attendant les résultats de l’enquête, annonce que des dispositions sont prises pour protéger l’Aire du Parc National, assisté de l’AGD. Restauré une première fois dans les années 1930, en plein cœur de l’occupation américaine, le monument historique avait fait l'objet de travaux d'urgence en 2018, pour colmater les importants trous dans la toiture du dôme.

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages