Tennis: La russe Maria Sharapova, positive au test antidopage meldonium

Tennis
Typographie

Après avoir répondu positive au contrôle antidopage réalisé lors de l’Open Autralia en janvier dernier, la Russe de 28 ans, Maria Sharapova a déclaré officiellement lundi 7 mars avoir été contrôlée positivement au meldonium, un médicament qui a été ajouté à la liste des produits interdits le 1er janvier 2016 par l’agence mondiale antidopage (AMA). Elle est suspendue à titre conservatoire à partir du 12 mars.

 

«J'ai fait une énorme erreur.  J'ai laissé tomber mes fans, j'ai laissé tomber le sport. Je ne veux pas que ma carrière se termine de cette manière. J'espère que j'aurai une autre chance», a souhaité Sharapova.

Selon la joueuse, le meldonium lui était prescrit depuis 2006 pour «traiter des problèmes de santé récurrents, un déficit en magnésium, une arythmie cardiaque et des cas de diabète dans (sa) famille».

«Le meldonium a été ajouté en raison des données indiquant son utilisation par des athlètes afin d'améliorer leur performance», indique l’AMA dans sa note explicative.

Beaucoup de joueuses (Serena Williams, Justine Henin, Caroline Wozniaki, Marat Safin etc) ont salué mardi 8 mars 2016, le courage de Sharapova d’avoir rendu public son test antidopage au public.

« La plupart des gens étaient surpris et sous le choc (...) mais, en même temps, (...) heureux qu'elle ait été franche, très honnête et ait montré beaucoup de courage en admettant ce qu'elle avait fait », a déclaré Serena Williams, le numéro 1 mondial.

 

Sources combinées 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages