Haïti-Foot-Sélection : Le polonais Shek Borkowski n’est plus entraineur des sélections féminines haïtiennes

Football
Typographie

Après 5 années passées à la tête des sélections féminines haïtiennes, le sélectionneur polonais Shek Borkowski a mis fin à sa collaboration avec la fédération haïtienne de football (FHF) pour diriger désormais la sélection féminine de Porto-Rico. A travers une note de presse, le secrétaire général de la FHF, Carlo Marcelin lui remercie pour ses loyaux services effectués au sein des équipes féminines locales.

L’intégralité de la note de presse

MERCI BEAUCOUP COACH SHEK

La Fédération Haïtienne de Football a l'avantage de confirmer qu'après cinq (5) ans de fructueuse et dévouée mission l'Entraineur Shek Borkowski et la FHF ont décidé d'un commun accord d'arrêter leur collaboration à l'amiable depuis le jeudi 9 Mars 2017 ; le contrat qui existait entre cet entraineur de renom et la FHF ayant pris fin à cette date et n'a pas été renouvelé.

Depuis le début de l'année, l'excellent coach américain discutait à fonds avec la FHF d'un nouveau plan de travail susceptible d'aider les sélections nationales haïtiennes parvenues à un haut niveau compétitif de se qualifier pour une phase finale de coupe du monde de la FIFA, soit en U17 , soit en U20 , soit au niveau senior; ce plan minutieux et très ambitieux, mis en œuvre depuis l'an dernier et prévu pour démarrer au plus tard en janvier, prévoyait une participation accrue de toutes les équipes nationales a de nombreux grands tournois féminins aux quatre coins du monde, la réalisation de nombreux stages aux USA; car, estimait le coach, nos filles ont atteint un niveau de jeu intéressant et avaient simplement besoin de rodage pour franchir de nouveaux et hauts paliers ; le coach avait même soumis un projet de budget et, en ce sens, la FHF espérait le concours de sponsors locaux, de l'Etat Haïtien, de la FIFA pour se lancer vers ces nouveaux objectifs ; malheureusement les incertitudes, politiques en Haïti et sportives à la FIFA, ont contraint à mettre en sourdine cet ambitieux projet alors que la période éliminatoire arrivait à grands pas sans que la FHF puisse se donner des réponses concrètes pour démarrer cette préparation.

Cette situation avait beaucoup gêné et embarrassé le coach qui l'année dernière avait refusé des offres intéressantes de grandes sélections nationales comme la Russie, le Nigéria ou même l'Angleterre estimant à chaque fois que le potentiel énorme des haïtiennes et aussi la politique de formation de qualité mise en place à Croix des Bouquet pouvaient satisfaire ses légitimes ambitions sportives, ambition légitime de tout entraineur; défait, la FHF constatait avec impuissance la persistance de la situation sociale, économique prolongeant la stagnation de la misère chronique du sport dans le pays obligeant les dirigeants de sport à remettre souvent à demain tantôt les plus nobles projets .

C'est donc sans surprise que la semaine écoulée aux termes de longues conversations téléphoniques le Coach Borkowski nous annonça, la mort dans l'âme, qu'il avait décidé de tourner la page estimant que les coaches au Centre de la Croix des Bouquets qui ont fait un travail immense de préparation, de formation des filles avaient la capacité de diriger nos équipes dans les compétitions internationales ; il regrettait que sa situation personnelle et sportive l'avaient contraint à prendre cette direction contre son cœur et qu'il était persuadé que le football féminin haïtien allait continuer à avancer.

Shek, 53 ans, technicien polonais établi aux USA, plusieurs fois champion universitaire aux USA, champion aussi de la" US womens soccer league avec le Indiana FC , qui s'était épris d'amour pour le talent des footballeuses haïtiennes après la CONCACAF 2012 à Vancouver, avait offert lui-même, à titre volontaire en venant à Port au Prince, ses services pour aider le football féminin à franchir un nouveau pallier; il devenait ainsi en mars 2012 entraineur des équipes nationales haïtiennes et signait ainsi un contrat de 5 ans avec la FHF ; quelques semaines après il lançait un programme accéléré de préparation des joueuses haïtiennes en les accueillant durant de longs mois, dans sa ville de résidence SOUTH BEND dans l'état d'Indiana aux USA et, se démenant, comme il pouvait, pour financer une si couteuse préparation en hébergement , en nourriture , en soins médicaux d'encadrement ; environ trente filles (30), presque 8 à 9 mois chaque année, en 2012, 2013, 2014 et 2015, séjournaient là-bas ; la FHF étant seulement responsable des billets d'avion et de modeste argent de poche quand les moyens existaient ; les coûts élevés de soins médicaux , de voyage pour des matches aux quatre coins des USA , Shek les assumait tant bien que mal mais souhaitait et espérait qu'à la longue, l'Etat Haïtien ou même des sponsors l'aideraient à continuer à financer ce couteux programme; au passage il avait sensibilisé tout un staff de coaches amis aux USA, de thérapeutes et de divers spécialistes à l'accompagner dans cette œuvre qui permit à plus d'une trentaine de joueuses d'apprendre beaucoup de choses, de vivre aux USA et d'atteindre un niveau personnel et sportif inespéré; bien sûr de temps en temps et avec son staff, surtout en hiver, il séjournait en Haïti pour travailler avec les plus jeunes en formation à Croix des Bouquets au Centre FIFA Goal .

Outre cet acquis individuel des filles, Shek amena les équipes nationales à des niveaux de jeu inespérés au point d'en faire d'indiscutables No 1 de la Caraïbe et de solide numéro 4 ou 5 ( sur 42 pays de la CONCACAF) se rapprochant des mastodontes que sont les USA, le Mexique et le Canada ; parallèlement beaucoup de nos filles comme Fiorda Charles, Kensia Marseille, Natacha Cajuste, Wisline Dolcé , Manouchka Pierre Louis etc, ont beaucoup appris au point de devenir des entraineuses de grand avenir.

Nos filles adorent le coach Shek qu'elles considèrent comme un parent tant il s'est dévoué à les encadrer, les aider à grandir sportivement et humainement, cherchant en toute circonstance être à leur écoute, à faciliter leur vie d'existence loin de leurs dirigeants et parents pendant presque quatre années de séjour à South Bend payant lui-même les appartements et cout d'existence dans l'Indiana; ainsi nos filles lui vouent un véritable culte tant elles sont convaincues de sa compétence , de sa grande sensibilité humaine, de sa passion quasi maladive pour Haïti dont il a appris la langue et pour laquelle elle clame son amour à tout instant" en "aller medame" , "manger medame " répétait-il familièrement.

Haïti a eu une chance inouïe de compter sur les services bénévoles et sur l'amour de ce grand technicien ; un départ qui va beaucoup affecter nos joueuses reconnaissantes et très attachées à celui qui les a guidées avec prestige sur tous les terrains du monde, de prendre conscience de leur talent et de se mesurer ainsi sans complexe à de grandes équipes de niveau mondial comme les USA , numéro 1 mondial , l'Australie , le Canada, la nouvelle Zélande , le Mexique , la Colombie.

Ce n'est pas un deuil mais c'est un immense vide que laisse cet éducateur hors pair, ce philanthrope qui aime Haïti et le football féminin maladivement et qui pendant ces cinq dernières années a fait respecter la dignité du pays et élevé très haut le prestige rehaussé l'image du pays.

Par cette note de presse, FHF, reconnaissante, veut rendre un hommage public à cet éducateur, à cet humaniste en l'assurant de notre gratitude, de notre compréhension que comme professionnel.

La FHF tient aussi à rassurer d'abord le coach Shek Borkowski et aussi les filles qui ont grandi sous sa direction que le capital qu'il a investi sera fructifié, avec l'engagement que tout sera mis en œuvre pour continuer avec nos techniciens haïtiens qui l'ont longtemps épaulé ici sur le terrain pour continuer à travailler et à investir et poursuivre cette ascension du football féminin haïtien devenu sous sa houlette incontestable No 1 de la Caraïbe.

Le coach Borkowski nous a d'ailleurs confirmé que jamais il n'abandonnera Haïti; nous lui souhaitons en retour de très grands succès dans ses prochaines missions pour la promotion du football féminin partout dans le Monde.

 

Carlo Marcelin Secrétaire Général de la FHF

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages