Haïti-sécurité : Tueries au Bel-Air, 13 personnes assassinées et de nombreux autres dégâts (RNDDH)

Securite
Typographie



Au moins treize (13) personnes ont été assassinées soit sept (7) d’entre elles, le 31 mars 2021 et six (6) autres, le 1er avril 2021", selon un bilan partiel des attaques menées par des gangs du groupe G9 dans le quartier du Bel-Air, présenté par le RNDDH.

 

Dans un rapport rendu public mercredi, l'organisme de défense des droits humains, confirme que plusieurs parmi les victimes rencontrées par le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) ont relaté les circonstances de ces attaques dont la gravité a particulièrement retenu son attention.

 

Le RNDDH relate dans ce rapport que le 1er avril 2021, dans l’après-midi, trois (3) gangs armés du G-9 "an Fanmi e alye" ont assiégé le haut Bel-Air, en marchant sur les Rues Macajoux, Monseigneur Guilloux et des Fronts Forts. Et depuis, ils attaquent de manière sporadique cette population prise en sandwich. Il s’agit des gangs respectivement dirigés par Iscard Andrice opérant à Belekou, Cité Soleil, par Micanor Altes alias Roi Mikanò opérant à Wharf Jérémie, Cité Soleil et par Wilson Pierre alias Ti Sonson dont le gang – Krache Dife – opère à la Rue Saint Martin, ses environs jusqu’à la Rue Montalais.



 Face à cette situation, le RNDDH rappelle à l’attention des agents-tes de la PNH qui ne sont de connivence avec aucun des gangs armés, l’obligation qui leur est faite de se ranger aux côtés des victimes. C’est la raison pour laquelle l’organisation recommande de tout mettre en œuvre en vue de protéger la population du Bel-Air, de la défendre des assauts du G9 an Fanmi e Alye, de la sécuriser par tous les moyens et de mettre fin à ces attaques une bonne fois pour toutes.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages