Haïti-sécurité : Une avocate enlevée, le barreau de Port-au-Prince condamne

Securite
Typographie

 

 

Le Conseil de l'Ordre des Avocats de Port-au-Prince a condamné mercredi l'enlèvement de Me Nasha Saint-Fleur par des bandits dans la matinée du 16 février 2021, dans le quartier de Babiole, à Port-au-Prince. Une nouvelle accueillie au Barreau avec « émotion et sentiment de révolte », lit-on dans une note de protestation portant la signature de la bâtonnière a.i, Rose-Berthe Augustin.

 

Le Conseil s’insurge contre la hausse du phénomène d’enlèvement suivi de séquestration dont la population est régulièrement victime et qui a frappé aujourd’hui un membre de la Basoche. Ainsi, il enjoint aux autorités policières de mener les opérations adéquates en vue de libérer Me Saint-Fleur de ses ravisseurs. 

 

Pour le Barreau de Port-au-Prince, l'enlèvement de l'avocate Nasha Saint-Fleur est une occasion supplémentaire pour rappeler à tous les avocats et à la société en général, la nécessité de combattre l’insécurité et ses promoteurs dans la perspective d’établir un État de droit véritable en Haïti.

 

 

Marvens Pierre

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages