Haïti-sécurité : 2 policiers enlevés, la PNH part en guerre contre les utilisateurs de sirène et gyrophare

Securite
Typographie



Deux agents de la police nationale ont été enlevés mercredi dans le centre-ville de Port-au-Prince par des inconnus armés, a appris Haïti Press Network. Nous ignorons si les policiers étaient habillés en tenue officielle au moment des faits et si une rançon a été demandée contre leur libération.

 

Les policiers qui voyageaient dans un autobus public auraient été kidnappés par des membres d’un groupe armé qui a d’ailleurs publié sur les réseaux sociaux une séquence vidéo montrant un homme tenant une arme de poing sur la poitrine interrogé par des voix inconnues. On ignore également si les policiers ont été libérés.

 

Par ailleurs, la direction de la police administrative et la direction de la circulation et de la police routière, ont conjointement lancé une mise en garde et des sanctions contre les personnes qui utilisent des sirènes et des gyrophares sur des véhicules non autorisés.



De plus, les propriétaires et chauffeurs de véhicules circulant sur la voie publique dans des conditions évidentes d'insécurité, d'insalubrité et de délabrement sont avertis à travers ce communiqué en date du 6 janvier 2021. Les autorités policières s’appuient sur l’article 138 du décret du 26 mars 2020 pour relancer cette mesure.



« Des mesures appropriées jusqu’à la confiscation de véhicules sont prévues, en cas de désobéissance », peut-on lire dans la note.

Notons que ce n’est pas la première fois que les autorités montent au créneau pour annoncer des sanctions contre les automobilistes bruyants. La dernière remonte au 29 août 2018. Depuis, les voitures immatriculées OF, SE n’ont jamais cessé de troubler la paix des paisibles citoyens sur la voie publique.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages