Haïti-Police : Pourquoi « Police de Pétion-Ville » et non « Commissariat de Pétion-Ville » ?

Securite
Typographie

Le plus grand poste de police qui se trouve dans la commune de Pétion-Ville, quartier autrefois huppé de la région métropolitaine de Port-au-Prince, ne s’appelle point Commissariat de Pétion-Ville comme tous les autres du pays, mais plutôt la Police de Pétion-Ville. Une nomination attribuée à ce poste de police qui attire l’attention de beaucoup de citoyens avisés, remarque Haiti Press Network.

Cette remarque n’est pourtant pas seulement celle de HPN. De nombreux citoyens ont également attiré l’attention sur ce fait qui paraît bizarre. Il est largement écrit dans l’enseigne de ce poste de police : « Police de Pétion-Ville » et non « Commissariat de Pétion-Ville », comme on peut lire : Commissariat de Port-au-Prince, de Delmas, de Carrefour etc.

Évidemment, il y a bien une explication à cela. L'Agence en a cherchée. Tout est une question d’histoire et de conservation de patrimoine, apprenons-nous.

Par curiosité professionnelle, un reporter de HPN a contacté la police à cet effet. Joint au téléphone, ce mercredi 18 novembre 2020, qui rappelle le 217e anniversaire de la Bataille de Vertières, où l’armée révolutionnaire de Saint-Domingue eut réalisé l’ultime bataille qui devait mener à la gloire de la première République noire et à l’immortalité de nos ancêtres, le porte-parole adjoint de la Police nationale d’Haïti (PNH), l’Inspecteur divisionnaire Garry Desrosiers en a apporté une explication.

Selon l’inspecteur de police, cette nomination unique au poste de police de Pétion-Ville qui, soutient-il, fait partie intégrante de la PNH, est intimement liée à une question historique mais aussi et surtout de conservation de patrimoine national. Car, informe-t-il plus loin, il s’agit de la préservation du nom donné d’antan au poste de police qui abritait des agents des anciennes Forces armées d’Haïti (FAd’H).

« On n’avait pas l’intérêt de démolir le bâtiment qui appartenait aux ex-Forces armées du pays. Donc, on y abrite les agents de l’Institution policière sans modifier le nom. Question de garder le côté historique du lieu. Normalement, on peut toujours dire : Commissariat de Pétion-Ville, mais ce n’est pas pourtant ce qui est écrit », précise M. Desrosiers, soulignant en passant que des gens ont même continué à appeler l’espace : Caserne de Pétion-Ville.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages