Haïti-incidents : le tribunal de paix section sud incendié

Securite
Typographie

 

 

Le tribunal de paix de la section sud de la capitale a été incendiée, tous les documents sont partis en fumée vendredi par des inconnus qui portaient des cagoules et ont mis le feu au bâtiment, ont témoigné des personnes résidant dans le quartier.

« Des personnes qui portaient des cagoules, sont venus à deux reprises. C’étaient des hommes. Ils ont attaqué le tribunal faisant fuir les personnes qui s’y trouvaient avant d’y mettre le feu », a rapporté à un journaliste de HPN, un homme qui vit dans le voisinage.

 

L'origine de cet incendie qui a ravagé l'espace aménagé dans des containers pour la justice de Paix de cette section de l'aire métropolitaine de Port-au-Prince reste inconnue.

 

Par ailleurs, les étudiants de plusieurs entités de l'Université d'État d'Haïti (UEH) et certaines facultés privées ont continué pour une cinquième journée consécutive ce 9 octobre. Les étudiants réclament justice en faveur de Grégory Saint Hilaire étudiant finissant à l'École Normale Supérieure et à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques (FDSE) lâchement assassiné le 2 octobre par balles.

 

Des échauffourées entre étudiants et agents policiers ont provoqué, ce vendredi 9 octobre 2020, des échanges violents de pierres et de gaz lacrymogènes dans l'aire du Champs de Mars. Au moins deux étudiants ont été atteints par des bombonnes de gaz lacrymogènes et admis aux soins hospitaliers.

 

Le tribunal est complètement brûlé. Quand les pompiers sont arrivés il était trop tard, a constaté Haïti Press Network.

 

Un peu plus tôt, deux véhicules, une voiture et une moto, ont été incendiés. Deux étudiants blessés par des tirs de bombonne lacrymogène par la police.

 

Photos : Kervens Olivier

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages