Haïti-manifestation : un véhicule incendié, fin du mouvement des étudiants

Securite
Typographie

 

La marche prévue par des étudiants qui souhaitaient se rendre devant la résidence de l’ex Bâtonnier Monferrier Dorval tué par balles le 28 août dernier, a pris fin dans la confusion totale entre jets de pierre et tirs de gaz lacrymogène, a constaté un reporter de HPN.

 

Les étudiants qui voulaient déposer une gerbe de fleurs à la mémoire de leur professeur, n’ont pas réussi à quitter la Faculté, le mouvement a été dispersé par la police nationale qui a usé de gaz lacrymogène. Aucun blessé, aucune arrestation n’est à déplorer.

 

« Les policiers ne viennent pas au secours des résidents du quartier de Bel-Air où des gangs incendient leurs maisons, mais ils peuvent nous empêcher de manifester contre l’insécurité », a déclaré un leader étudiant.

 

Un véhicule de l’état a été incendié suite aux incidents éclatés entre policiers et étudiants aux abords de la Faculté de droit.

 

Une enquête est ouverte par la justice sur l’assassinat par balles le 28 août de Me Dorval. Selon un responsable de la police nationale l’investigation avance et déjà conduit à l’arrestation de trois personnes.

 

 Photo : Kervens Olivier

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages