Haïti-police : Le syndicat de la PNH autorisé, le dossier des policiers révoqués toujours en réévaluation

Securite
Typographie

 

 

 

Les cinq policiers membres fondateurs du syndicat de la Police nationale (SPNH) révoqués n’ont pas (encore) été réintégrés au sein de l’institution, a appris Haiti Press Network d’une source officielle vendredi. « Aucune décision n’a été encore prise concernant ces policiers (5) », a déclaré à HPN, le porte-parole de la PNH, le commissaire Michel-Ange Louis-Jeune.

 

« Les dossiers des policiers sont actuellement en réévaluation au niveau de la direction générale », a précisé le porte-parole. Des policiers qui ont violemment manifesté en début de semaine à Port-au-Prince ont exigé la réintégration de leurs collègues parmi eux Yanick Jospeh figure principale du mouvement de revendications des policiers

 

L’officier de police a d’autre part indiqué qu’un décret fixant les règles du jeu relatif au fonctionnement du syndicat des policiers sera pris et publié par le gouvernement. Il n’a cependant pas précisé la date à laquelle cette autorisation formelle sera rendue publique.

 

En revanche, M. Louis-Jeune a annoncé des décisions prises par le gouvernement pour augmenter de 5000 gourdes la carte de débit accordée aux policiers ainsi qu’un ensemble de mesures en vue de renforcer les capacités opérationnelles de la police et autres avantages en faveur des agents.

 

Sur un autre plan, le porte-parole a annoncé que des mesures de prévention relatives au Coronavirus vont être adoptées par le commandement de la police dans les commissariats et sous-commissariats dans le but de protéger les policiers d’une éventuelle introduction de la maladie en Haïti.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages