Un manifestant frappé à coup de pierre par un policier à Pèlerin, du jamais vu

Securite
Typographie

A Pèlerin non loin de la résidence du président Jovenel Moïse un jeune manifestant a été frappé à coups de pierre par un policier. Cette image qui fait le tour des réseaux sociaux révolte les consciences et  montre une fois de plus la dérive policière lors des manifestations.

Ces manifestants qui sont censés être protégés par la PNH semblent faire face à des militants habillés. Depuis  plusieurs jours avant l'annonce de cette manifestation, le bruit courait les rues que des policiers proches du pouvoir seraient déployés aux abords du Palais présidentiel et de la résidence du chef de l'Etat. Du jamais dans cette nouvelle démocratie à l'haïtienne.

Même si la Direction générale de la PNH promet de sévir contre le ou les coupables de cet acte odieux et barbare, les citoyens auront découvert le visage d'une Police à double face : Celle qui veut rester fidèle aux principes fondateurs de la PNH depuis 1996 et celle qui veut revenir aux anciennes pratiques anti-démocratiques au service de corrompus du pouvoir.

HPN

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages