Haïti-Securité : Marche à carrefour Feuilles en appui à la PNH

Securite
Typographie

 Plusieurs centaines de  citoyens de la deuxième circonscription de la commune de Port-au-Prince sud-est de la Capitale haïtienne ont marché dans les rues  vendredi 14 décembre pour apporter leur soutien aux agents de la Police nationale. Durant cette marche, les participants ont dit souhaiter un appareil judiciaire plus efficace ainsi que des organisations de droits humains impartiales.

Les citoyens des 34 quartiers du sud-est de la Capitale disent marcher pour appuyer les policiers qui mènent une guerre sans merci contre les bandits qui rendent la vie dure à la population.

Les manifestants ont rappelé que ces professionnels n’ont pas le droit de faire la grève comme les autres corps de métiers. Faisant référence à la grève des avocats qui travaillent pour le système judiciaire tout comme les policiers, ont-ils fait remarquer. Les habitants de la deuxième circonscription croient que la justice dans son fonctionnement cause problème à l’institution policière; ils invitent la justice à garder derrière les barreaux les bandits appréhendés  par la police.

"Des policiers sont en prison alors que les bandits sont en liberté" ont-ils  clamé pendant le défilé. Parallèlement, ils ont critiqué les organisations de droits humains qui selon eux parfois manquent d’objectivité dans les rapports qu’elles publient et mettent à mal l’institution policière. Une pratique qui serait profitable aux hors la loi.

Les actes d’assassinats dont sont victimes des policiers, ont poussé certains  à abandonner l’institution. Une situation qui inquiète les citoyens qui ont investi les rues de la Capitale ce vendredi pour crier leur désapprobation. "Qui remplacera la PNH ?" se sont-ils interrogés.

HPN          

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages