Le ministère de l’agriculture, des ressources naturelles et du développement rural(MARNDR) annonce avoir détecté un cas du virus responsable de la Peste Porcine Africaine (PPA) sur le territoire national, précisément au niveau de la commune frontalière d’Anse-a-Pitres. Ce cas positif confirmé est le résultat d\'analyse de 286 échantillons soumis au laboratoire américain spécialisé Plum Island Animal Disease Center.

 

Le ministère dit prendre toutes les dispositions afin de contenir le foyer détecté et limiter son extension. Il en profité pour lancer un appel au calme tout en sollicitant la collaboration de la population pour limiter la propagation du virus.

 

A cet effet, les éleveurs sont appelés à respecter les consignes de vigilances et de préventions préconisées par les services de protection sanitaire.

 

 
 
Les écoliers ont repris ce mardi 21 septembre le chemin de l\'école. Alors que le pays fait face à une recrudescence de l\'insécurité, la police se veut rassurante quant aux dispositions  adoptées pour garantir la sécurité des citoyens, les écoliers en particulier.
 
 
 La rentrée scolaire a, de manière officielle, eu lieu ce mardi dans les 7 départements qui n\'ont pas été affectés par le tremblement de terre du 14 août. 
 
Elle se fera le 4 octobre dans les départements du Grand Sud, les Nippes, le Sud et la Grand\'Anse. Une rentrée sur fond d\'insécurité avec plusieurs localités entièrement contrôlées par des groupes armés.
 
C\'est le cas notamment de Cité Soleil, de l\'entrée sud de la capitale (Fontamara et Martissant) et d\'une partie de la commune de Croix-des-Bouquets.
 
Toutefois, la Police Nationale d\'Haïti se veut rassurante. Son directeur général a.i, Léon Charles informe, dans une note, que les différentes unités de la PNH sont mobilisées pour garantir la protection et la sécurité des élèves
 
Évoquant \"des menaces désespérées de ceux qui veulent semer le désordre dans le pays\" M. Charles invite la population à continuer à collaborer avec la police dans sa mission consistant à traquer les fauteurs de troubles\".

 

 

 

La Direction de la Police Nationale d’Haïti a présenté mardi un comité de suivi chargé d’assurer la sécurité des convois humanitaires destinés aux victimes du tremblement de terre du grand Sud, a annoncé la Direction de la police nationale.

 

Ce comité est composé de : L’Inspecteur Général Joseph Smith Peyo, la Commissaire Divisionnaire Jeannette Bateau ; le Commissaire Divisionnaire Jacques Joël Orival ; le Commissaire Divisionnaire Pierre Louis Canger et Yves Stark.

 

Cette structure vient après que des individus avaient attaqué et pillé plusieurs camions de l’Organisation Food For The Poor contenant de l’aide humanitaire pour les familles victimes du tremblement de terre dans le département de la Grand-Anse. L’organisme avait dénoncé cette attaque en appelant les autorités compétentes à assumer leur responsabilité. Food For The Poor n’est pas la seule à se plaindre de cette situation.

 

D’autres groupes ont subi le même sort et ont appelé au secours des autorités compétentes. Le Gouvernement d’Ariel Henry avait condamné les dernières attaques contre les convois humanitaires dans les zones de Camp-Perrin, de Duchity, de la Rivière Glace. Des aides qui étaient destinées aux mairies de Jérémie, d’Abricots, de Pestel et des Îles Cayemites, dans le cadre de l’assistance aux victimes du tremblement de terre du 14 Août 2021, ont été pillées par des malfrats sur la route. Ce comité de suivi de la PNH met un numéro disponible à toutes fins utiles en composant le 122.

 

Yves Paul LEANDRE 

 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .