Après les dérapages à Village de Dieu (Bicentenaire) au tout début de l’année, la vie semble reprendre dans le sud de la capitale haïtienne. Les armes ne résonnent presque pas depuis quelques jours, indiquent des riverains qui s’en réjouissent. La tension baisse. Les gens vaquent à leurs activités même si le doute d’entendre, à n’importe quel moment, le crépitement des armes persiste, constate l’Agence de presse en ligne Haiti Press Network.

Lire la suite...

 
 
 
Pas moins de 520 personnes ont été tuées et 3317 autres blessées dans 2260 accidents de circulation enregistrés au cours de la période allant du 31 décembre 2018 au 31 décembre 2019, selon un bilan dressé par l’organisation Stop Accident. 
 
 
La directrice exécutive de l’organisation, le docteur Cassandra Jean François, précise que ce bilan ne tient compte que des personnes tuées sur place. Celles ayant succombé de leurs blessures après avoir été transportées à l’hôpital ne sont pas enregistrées. La plupart des victimes sont des jeunes, a souligné le Dr Jean François.
 
 
Tout le territoire national, notamment les régions les plus reculées,  n’est pas encore couvert par l’organisation, a fait savoir Cassandra Jean François soulignant que, Morne Tapion, Léogâne, Gressier, Mariani, Delmas, la route de l'aéroport, la Plaine du cul-de-sac, Arcahaie, Côtes-des-arcadins, Saint-Marc, Cap-Haïtien et Ouanaminthe sont,entre autres, les zones les plus touchées. 
 
 
La responsable de l’organisation appelle les autorités compétentes à adopter des mesures telles que: le renforcement de la sécurité routière par la mise en place des panneaux d’indication et des éclairages sur les routes et le renforcement de la présence de la police routière, la réorganisation de la circulation afin de réduire, au plus bas niveau, les cas d’accidents de circulation.
 
 
GA

 

 

Au moins deux policiers seraient blessés par balles et trois présumés bandits armés tués mardi pendant une importante opération menée à Port-au-Prince par des dizaines de policiers appuyés par des véhicules blindés, a appris Haiti Press Network.

 

 

 

Aucun bilan officiel n’a été fourni par les autorités. Toutefois, selon des informations circulant sur les réseaux sociaux, trois bandits auraient été abattus et deux policiers blessés.

 

 

 

Sur les réseaux sociaux, des images montrent des véhicules de la police immobilisés avec des pneus apparemment transpercés de balles.

 

 

 

Dans la matinée du 31 décembre, des unités de la police nationales avaient lancé une vaste opération pour tenter de reprendre le contrôle du Village de Dieu, un bidonville situé à la sortie sud de la capitale où opèrent de nombreux groupes armés.

 

 

 

De nombreuses rafales d’armes automatiques sont entendues dans le centre-ville de Port-au-Prince créant la panique parmi la population qui a déserté les quartiers.

 

 

 

Dans ce contexte, le président jovenel Moise a renoncé à la tradition de commémorer dans la ville des Gonaïves (nord) la fête de l’indépendance d’Haïti ce premier janvier.

 

 

 

Dans des circulaires le gouvernement a demandé aux dignitaires de l’état de se rendre au palais national pour participer à une cérémonie symbolique.

 

 

 

Des partis politiques de l’opposition avaient mis le président en défi de se rendre aux Gonaives où des manifestations antigouvernementales sont organisées depuis deux jours.

 

 

 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages