Le protecteur du Citoyen qui tente de jouer le rôle de médiateur dans la crise qui secoue la PNH a rencontré, vendredi, 7 des chefs de file du mouvement de contestation au sein de l’institution dont 4 des 5 agents révoqués y compris Yanick Joseph, a appris Haïti Press Network d’une source proche des discussions.

 

 

 « Pendant plus de 3 heures de temps, nous avons discuté avec les concernés, Ils nous ont présenté l’état de la situation avec des revendications et des frustrations au sein de l’institution policière », a déclaré le protecteur du citoyen Me Renan Hédouville.

 

 

Les policiers disent n’avoir aucune objection moyennant la réintégration des agents licenciés, rapporte Me Renan Hédouville.

 

 

Cette rencontre fait suite à une demande formelle de l’Office de la Protection du citoyen (OPC) aux concernés en vue de trouver une issue à la crise par la médiation.

 

 

 « Nous avons eu la chance de parler avec l’Inspecteur général en chef de la PNH, Hervé Julien, pour lui faire par des exigences de ces policiers, qui promet d’assurer le suivi », a poursuivi le protecteur du Citoyen.

 

 

 

Jean Chrisno Prophète

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

 

 

 

 

 

Les agents de la douane de la ville du Cap-Haïtien et ceux de la police nationale membres de la brigade de lutte contre le trafic des stupéfiants (BLTS) ont opéré vendredi une importante saisie d’armes à feu au port de la deuxième ville du pays, a appris Haiti Press Network.

 

 

 

Lors de cette opération, conduite par des douaniers, renforcés par une équipe venue de Port-au-Prince, supportés par des agents de la Brigade de Lutte contre le Trafic des Stupéfiants (BLTS), les agents ont interpellé le nommé Alcimé Joseph, chargé de recevoir le conteneur Metro services, en provenance des USA.

 

 

 

Au total, 10 armes de poing, 9 unités de calibre 9 mm et 1 unité de calibre 38, 3 fusils de calibre 12 et 1 fusil et 15, 350 cartouches de calibre 12, 199 cartouches de calibre 5.56, 480 cartouches de calibre7.62, 100 cartouches de calibre 3.80, 224 cartouches de calibre 40, 2625 cartouches de calibre 9mm, 200 cartouches de calibre 38, 2 chargeurs 5.56×45, 5 chargeurs 7.62×39, 3 chargeurs calibre 12, 6 lunettes tactiques ont été confisqués.

 

 

 

Des inconnus lourdement armés ont incendié jeudi soir au moins trois stands qui devaient accueillir des officiels du gouvernement pour le carnaval au Cap-Haïtien. Des tirs nourris ont été entendus pendant des dizaines de minutes dans la ville où le comité du carnaval est hostile à la participation de l’ancien président dans le défilé des groupes musicaux.

 

 

 

Le président Jovenel Moise est arrivé vendredi en début d’après-midi dans la ville pour assister au lancement des festivités.

 

 

 

Jean M. Galumette

 

 

 

 

 

 

Le Président de la République, Jovenel Moise, s’est prononcé jeudi sur les revendications des policiers manifestant dans les rues depuis le début de cette semaine en annonçant un dialogue au sein de l’institution.

 

 

 

 « Une cellule de crise au sein de la Police Nationale d’Haïti (PNH) est créée afin que le dialogue entre les diverses composantes de l’institution ait lieu. Celle-ci doit présenter dans un délai ne dépassant pas 24 heures des propositions en vue de la résolution de la crise, a annoncé le chef de l’état.

 

 

 

« Une liste de recommandations avec des actions claires doit être soumise », a-t-il indiqué.

 

 

 

Le Président Moise a déjà avancé des mesures dont un accès au crédit à l’Office National d’Assurance Vieillesse (ONA) à un taux préférentiel, la construction par l’Entreprise Publique des Projets Sociaux (EPPLS) a Delmas 33 de 600 appartements pour les policiers, ainsi que d’autres mesures administratives en rapport aux frais de missions des policiers sont proposées par Jovenel Moise bien avant le rapport de la cellule de crise sur lequel réagira un task force des plus hautes autorités du pays ce samedi.

 

 

 

D'autre part, Jovenel Moise a souligné un grand problème de communication au niveau des agents de police se trouvant dans la base avec les responsables en charge de l’institution. Il prône le dialogue entre la base et les maillons à tous les niveaux de la chaine de commandement.

 

 

 




 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages