Les changements au sein du commandement de la Police Nationale d’Haïti (PNH) entrepris sous le règne du Directeur Général a.i, Rameau Normil se poursuivent au sein de l’institution. Ainsi, la rédaction de HPN a appris la nomination suivie de son installation, ce vendredi 15 novembre 2019, de  Hervé Julien comme nouvel Inspecteur Général de la PNH.

 

Hervé Julien remplace à ce poste l’Inspecteur Ralph Stanley Brice. Ce dernier a été installé le mardi 10 septembre 2013 comme inspecteur général en chef de la Police nationale d'Haïti.

 

Haut cadre de l’institution policière, Hervé Julien, avait déjà été responsable, entre autre, de la direction départementale du Nord de Police dans les années antérieures. Depuis quelques années, il travaille à l’Inspection générale, entité qui suit la Direction Générale de la Police dans l’organigramme de la Police.

 

Ces changements au sein du haut commandement de la police interviennent à un moment ou les gangs refont surface et perturbent le climat de sécurité dans le pays. Environ 500 mille armes seraient en circulation illégalement dans le pays suivant un journal étranger dans un papier sur la conjoncture actuelle en Haïti.

 

GL

 

 

 

 

Les changements au sein du commandement de la Police Nationale d’Haïti (PNH) entrepris sous le règne du Directeur Général Ad Interim (A.I), Rameau Normil se poursuivent notamment dans la hiérarchie de l’institution. Ainsi, la rédaction a appris la nomination suivie de son intronisation, vendredi, de Hervé Julien comme nouvel Inspecteur général de la PNH.

 

 

 

Hervé Julien remplace à ce poste l’Inspecteur Ralph Stanley Brice. Ce dernier a été installé le mardi 10 septembre 2013 comme inspecteur général en chef de la Police nationale d'Haïti.

 

 

 

Haut cadre de l’institution policière, Hervé Julien, avait déjà été responsable, entre-autre, de la direction départementale du Nord de la Police dans les années antérieures. Depuis quelques années, il est l’un des Inspecteurs à l’Inspection générale, entité qui suit la Direction Générale de la Police dans l’organigramme de la Police.

 

 

 

Ces changements au sein du haut commandement de la police interviennent à un moment ou les gangs refont surface et perturbent le climat de sécurité dans le pays. Environ 250,000 armes illégales seraient en circulation dans le pays.

 

 

 

 

C'est le commissaire du gouvernement près du tribunal  de la Croix des bouquets  Maxime Augustin qui l'a indiqué ce matin lors d'une entrevue accordée à une station de radio de la Capitale haïtienne. Jacques Yves Sebastien Duroseau, cet américain d'origine haïtienne a été appréhendé hier après midi à l'aéroport Toussaint Louverture de Port au Prince avec plusieurs armes à feu de gros calibre en sa possession.

 

Maxime Augustin qui confirme avoir interrogé M. Duroseau dit avoir constaté une personne troublée. Ce militaire qui doit prendre sa retraite bientôt de l'armée américaine a indiqué lors de son interrogatoire qu'il était venu aider la jeune armée Haïtienne en gestation.

 

M. Duroseau n'a pas indiqué les moyens qui l'ont permis de transiter par trois vols différents avant d'atterrir à Port au Prince où il a été arrêté en possession de ces armes. La direction centrale de la police judiciaire spécialisée dans ces types d'enquêtes devrait prendre le relaie selon  le commissaire du gouvernement de la Croix des bouquets Maxime Augustin. Jacques Yves Sebastien Duroseau qui n'a pas fait de grande révélation sur ces contacts a Port au Prince et aux Etats Unis a seulement souligné qu'il avait lui-même acheté ces armes.

 

Des indices qui devraient quand même aider la DCPJ sur les provenances réelles de ces armes et pourquoi des magasins aussi sensibles vendraient des armes à une personne apparemment troublée. Un deuxième individu venu cherché Jacques yves Sebastien Duroseau à l'aéroport a été aussi appréhendé et sa maison perquisitionnée. Le commissaire a fait savoir qu'aucun indice n'a été retrouvé chez cet accompagnateur de Jacques Yves Sebastien Duroseau.

 

HPN

 

 
 
Plusieurs personnes ont été brûlées, dont certaines grièvement, dans l’incendie ce jeudi, d’un minubus au Champs de Mars. L’autobus assurait le transport des passagers vers le Centre-Ville en provenance de Pétion-Ville.
 
 
 
Les victimes ont été conduites d’urgence à l’hôpital pour recevoir des soins que nécessitaient leurs cas. Des policiers qui se trouvaient non loin de l’endroit où le drame a eu lieu, ont appréhendé trois individus.
 
 
 
Ils sont soupçonnés d’avoir lancé un cocktail Molotov en direction du bus. Après plus de huit(8) semaines de paralysie, en raison du mouvement de protestation de citoyens réclamant la démission du président Jovenel Moïse, les activités, dont le commerce et le transport en commun, ont repris dans plusieurs endroits de la Capitale.
 
 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages