Haïti-Nord-Infrastructures routières : De Camp-coq à la ville du Cap, un vrai calvaire 

Environnement
Typographie

Les travaux de reconstruction de la route du Nord avancent notamment au niveau du morne Pilboreau où l’on peut maintenant circuler librement sans grand risque d’accident. Cependant, le tronçon reliant Camp coq à la ville du Cap-Haïtien se trouve dans un piteux état et nécessite une intervention urgente des Travaux publics, en attendant que le projet de reconstruction Camp-coq/Vaudreuil se concrétise.

Même à bord d’un véhicule tout-terrain cela prend une éternité pour arriver au Cap-Haïtien après avoir quitté le morne Pilboreau, à cause des tas de nids-de-poule installés partout sur la chaussée. De gros trous béants empêchent en effet aux conducteurs de filer librement sur la route et sont obligés de se livrer à des manœuvres lassantes pour esquiver des trous et les des crevasses tout le long de la route.

Un exercice vraiment difficile et fatiguant tant pour les conducteurs que pour les voyageurs en provenance ou à destination de la 2e ville du pays qui, constate-t-on.

Face à cette situation lamentable du tronçon, conducteurs et passagers appellent les autorités concernées à faire le nécessaire pour boucher un peu les trous afin de diminuer les péripéties de tous ceux et toutes celles qui empruntent cette voie. 

Par ailleurs, la ville a énormément perdu ses attraits des montagnes d’immondices et des marres d’eau stagnante sont disséminées un peu partout.

Alix Laroche

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages