Haïti-Société : un journaliste reçoit 17 balles en caoutchouc lors de la marche contre la dictature

Presse
Typographie

 

Ces derniers jours lors des manifestations, les journalistes sont devenus la cible privilégiée des policiers. Ce dimanche 14 Février lors de la marche des organisations de la société civile, le journaliste Feguenz Canes Paul de Radio Capital a reçu dix sept(17) projectiles en caoutchouc au dos tirés par des policiers à Pétion Ville.   

 

Ce travailleur de la Presse a été transporté à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires. La semaine écoulée lors des mouvements de protestation, les journalistes qui couvraient l’événement dans la zone de Lalue étaient la cible des policiers. Une patrouille de la PNH avait intentionnellement laissé tomber une bobonne de gaz Lacrymogène dans le véhicule de Radio télé Pacific qui transportait plusieurs journalistes.

 

Le Secrétaire d'Etat à la Communication du gouvernement d'alors Eddy Jackson Alexis, ancien journaliste, avait appelé la police au retenu face aux travailleurs de la Presse dans l'exercice de leur profession. Quelques jours plus tard, il a été révoqué du gouvernement, remplacé par un autre journaliste proche du pouvoir Frantz Exantus.

 

HPN 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages