Haïti-Protestation : Brutalités policières à l’encontre des journalistes, l’AJH et l’AHML protestent

Presse
Typographie

 

 

L’Association des Journalistes Haïtiens (AJH) et l’Association Haïtienne des Médias en Ligne (AHML) ont sorti mercredi une note de protestation contre les brutalités policières à l’encontre des journalistes ces derniers temps dans le pays.

 

L’Association des Journalistes Haïtiens (AJH) dit condamner les actes de violation de la liberté de la presse et du droit à l’information qui mettent en péril les acquis démocratiques, lit-on dans la note.

 

De son côté, l’AHML, affirme que les journalistes ont été pris pour cibles par des agents des unités spécialisées de la Police nationale d’Haïti (PNH) dans de nombreux cas lors des marches de l’opposition.

 

L'AJH appelle les autorités de la Police Nationale d'Hatti à diligenter une enquête pour identifier les auteurs de ces actions afin qu’ils répondent de leurs actes par devant la justice.

 

« La fonction exercée par les journalistes est garantie par les lois de la République et la Constitution en vigueur », pose comme principe l’AHML appelant la police nationale à la raison dans le cadre de son travail de maintien d’ordre.

 

Notons que le 8 février, deux journalistes ont été blessés par balles au champ de mars et ce 10 février deux autres confrères de la presse (Dieu-Nalio Chéry et Johny Fils-Aimé) sont frappés par des bonbonnes de gaz lacrymogènes.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages