Haïti-Presse : Décès du journaliste culturel et professeur Wébert Lahens, à Boston (Etats-Unis) 

Presse
Typographie

 

 

La nouvelle est tombée comme une onde de choc, l'ancien Secrétaire général de l'Association des Journalistes Haïtiens (AJH) pour la période de 22 mai 1986 à 22 mai 1988, est mort à Boston le 2 février 2021, suite à une maladie longuement supportée, à l'âge de 72 ans.

 

Webert Lahens, journaliste culturel et critique d'art a fait une longue carrière au journal Le Nouvelliste. C'était un collaborateur de longue date et un formateur émérite de journalistes haïtiens, selon le Rédacteur en chef du journal, Frantz Duval en guise de réactions.

 

Né le 28 novembre 1949, Wébert Lahens était connu pour ses compte-rendus sur la peinture.Sa renommée boulimique est le centre de toute une bibliographie axée sur le goût, les impressions, le raffinement esthétique, comme sur une véritable philosophie de la vie devenue indissociable d'une presse culturelle toujours à l'écoute des créateurs.

 

Pierre Raymond Dumas trouvait en lui, quelqu'un qui maîtrisait une écriture qui brouillonne à tout va. C'est une grande perte pour la presse haïtienne, pour les nombreux jeunes qu'il a formés à travers ses séminaires d'écriture journalistique

 

Pour le journaliste Thomas Lalime, docteur en économie, Wébert Lahens qui l'a convaincu de faire un parcours dans la presse, il n'en avait pas l'intention.

 

Webert Lahens était un homme de foi, un chrétien protestant, ami du Ministère de la Culture et de la Communication. Fondateur du Centre de formation courte durée et de créativité (CFC2), c'était pour répondre à un besoin exprimé dans le milieu, disait-il. Les gens des secteurs public, privé et bancaire ont besoin de formations spécifiques, et c'est ce travail qu’il faisait jusqu'à sa mort.



Adieu Professeur et Confrère 



Yves Paul LEANDRE

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages