Haiti-Presse : Funérailles de Konpè Filo au kiosque Occide Jeanty Woukoukou rejoint ses ancêtres

Presse
Typographie

 

 

Port-au-Prince est en deuil ce mardi 18 août 2020, à l'occasion des funérailles de notre confrère Anthony Pascal dit Konpè Filo, qui se sont déroulées dans l'enceinte de l'amphithéâtre du Kiosque Occide Jeanty. La cérémonie funèbre du journaliste militant était empreinte d'une grande solennité où parents, officiels du gouvernement, militants de la société civile, leaders politiques, journalistes, patrons de différents médias et des membres de la population étaient tous présents, pour se recueillir une dernière devant la dépouille mortelle. 

 

La capitale pleure Konpè Filo qui a tiré sa révérence, le vendredi 31 juillet dernier des suites de complications respiratoires sur la route le conduisit à l'hôpital universitaire de Mirebalais.

 

La cérémonie est débutée après 9h30 AM, par l'hymne national suivis des témoignages de l'agent intérimaire de Port-au-Prince, Wilson Janvier qui a salué la mémoire du journaliste vétéran comme un mapou, un humaniste qui a sacrifié sa vie pour la liberté, le droit à la parole.

 

Le professeur Victor Benoit en peu de mots, reconnait la valeur de cet homme allongé dans ce cercueil, comme un combattant, un homme intègre qui a gardé toute sa dignité jusqu'à sa mort.

 

Dans un vacarme sans précédent qui a régné tout au long des funérailles, le Ministre de la Culture, Pradel Henriquez, a eu à placer ses mots de circonstance, en qualifiant la cérémonie funèbre, comme "funérailles d'état". Le Ministre a vanté ce combattant qui a sacrifié sa vie pour la liberté d'expression en Haïti.

 

Liliane la cousine germaine de Konpè Filo était présente aux obsèques. Entre Filo et Lilianne, c'est la passion du journalisme, l’engagement pour la liberté d’expression pendant la dictature des Duvalier, la prison et l’exil.

Pradel Henriquez a rendu hommage à Lilianne, car dit-il, "il n' y a pas eu  de Filo sans Lilianne" 

 

L'unique fille du journaliste, absente de corps à la cérémonie, dans un message lu par sa tante, Mardochée Pascal, dit regretter les conditions dans lesquelles son père a trouvé la mort. Elle pique les autorités pour n'avoir pas mis en place des structures pouvant soigner son père. Comme son père, elle dit pardonner mais espère que les concernés prendront ce conseil salutaire. 

 

Pour Abner Septembre, Ministre de l'Environnement, Filo était un sage, un homme mystique, un défenseur de l'environnement.

Les restes du défunt seront enterrés à Vallue, Petit-Goâve dans une parcelle où 36 mapous (ceiba pentadra) reposoirs des esprits, vont être plantés, au Sud de la capitale, selon le voeu du défunt, qui considérait le vaudou, comme élément constitutif de notre identité culturelle haïtienne.

 

Yves Paul LEANDRE

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages