Coronavirus-Presse : SOS Journalistes exige l'assouplissement du couvre-feu

Presse
Typographie

 

 

 

Le secrétaire général de l'association SOS Journalistes s'est adressé au chef du gouvernement dans une lettre ouverte rendue publiée mardi en vue de demander la levée  des mesures relatives à l'exigence faite aux journalistes d'avoir une autorisation du gouvernement afin d'exercer pleinement et librement leur profession à l'heure du couvre-feu. Des dispositions fustigées par de nombreuses associations de journalistes et de médias à travers tout le pays, selon Guyler C. Delva qui souligne qu'une telle mesure pourrait  empirer les choses.

 

 

Les cartes de presse délivrées par les médias suffisent amplement pour identifier les journalistes, soutient M Delva. Néanmoins, l'ancien ministre de la culture et de la communication dit comprendre l'inquiétude du gouvernement par rapport à l'usage abusif de fausses cartes de presse par certains individus malintentionnés. Il affirme également que des associations du secteur entament déjà des consultations en vue de proposer une solution alternative tout en soulignant qu'effectivement une kyrielle de fausses cartes concernant plusieurs corps de métier circulent impunément.

 

 

Dans la correspondance, M Delva attire aussi l'attention du Premier Ministre Joseph Jouthe sur une éventuelle violation de l'article 28-1 de la constitution en vigueur. Outre cela, il a mis l'accent sur les différentes altercations survenues entre des agents des forces de l'ordre et certains travailleurs de presse qui constituent une raison valable pour annuler ces mesures restrictives prises en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus.

 

 

Marvens Pierre

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages