Dans une note de sympathies portant la signature de la Coordonatrice Générale de la Solidarité des Femmes Journalistes haïtiennes (SOFEHJ) Martine ISAAC vendredi 13 Janvier 2022, l\\\\\\\'association dit  avoir appris avec consternation la triste nouvelle de la mort de la journaliste Marjorie Saint Clair dans l\\\\\\\'après midi du 12 Janvier 2022 dans un hôpital en République Dominicaine à l\\\\\\\'âge de 40 ans, des suites d\\\\\\\'une maladie.

 

Madame Saint Clair avait prêté ses services à plusieurs médias de la capitale, notamment Radio Horizon 2000, Radio Télé Ginen (RTGH) et ensuite Radio Méga avant de laisser le pays pour se rendre en terre voisine en 2018.

 

\\\\\\\"Dynamique, Joviale, conviviale et passionnée de la vie, Martine Saint Clair était une consœur consciencieuse qui exerçait son métier avec rigueur; sa générosité et son empathie lui ont valu d\\\\\\\'être grandement appréciée dans la corporation\\\\\\\" a écrit la SOFEHJ.

 

Madame Saint Clair était de foi Chrétienne et membre du Scoutisme; orphéline de mère et de père, elle était membre des associations de presse Médias Infos plus et SOFEHJ.

 

Son départ inattendu a laissé dans la tristesse un adolescent de seize (16) ans Chriswob Vernet qui vit en Haïti. Son corps a été rapatrié en Haïti, selon sa Sœur Barbara Saint Clair et ses funérailles seront chantées le lundi 17 Janvier à la Mission Assemblée Chretienne Unie d\\\'Haiti  située à  Delmas 33 et à la rue Shalom 17 et l\\\\\\\'exposition des dépouilles aura lieu à partir de 6h AM.

 

La rédaction de l\\\\\\\'agence de presse en ligne Haïti Presse Network (HPN) présente ses condoléances les plus émues à son fils Chriswob Vernet, à sa famille, à ses collaborateurs et collaboratrices. Que la terre te soit légère!

 

Marcia MOĪSE

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les journalistes John Wesley Amady de Ecoute FM et Wilguens Louissaint ont été attaqués et exécutés par des hommes armés à Laboule 12 ce jeudi. Il ont été pris en filature par des bandits de la zone alors qu\\\'ils devaient réaliser un reportage dans cette zone devenue très sensible depuis la situation difficile à Martissant. Des groupes armés envahissent le quartier de Fessard et des coups de feu sont régulièrement entendus dans cette zone hupée de Pétion ville.

 

 Selon les informations parvenues à la rédaction de HPN, trois journalistes devraient interviewer le chef de gang appelé Ti Makak qui serait responsable du meurtre de l\\\'agent de la PNH Jerry Toussaint recemment dans la zone. En cours de route, le véhicule des journalistes a été arrêté par des hommes armés d\\\'un gang rival de Laboule 12. Deux des trois journalistes ont été fusillés. Le journaliste Wilmane Vil a eu le temps de prendre la fuite selon des informations reccueillies par des confrères de la Presse locale.

 

Ce Vendredi des confrères ont annoncé avoir récupéré le corps des deux journalistes tués à Laboule. La Radio Ecoute FM basée au Canada a annoncé l\\\'arrêt de ses emissions pour protester contre l\\\'assassinat d\\\'un de ses journalistes. 

 

HPN

 

 

Le journaliste de carrière Jacques Price est décédé à Caracol, dans le département du Nord où il était responsable de communication du Parc industriel établi dans cette localité, a appris Haïti Press Network.

 

Ancien directeur général de la télévision nationale d\\\\\\\'Haïti (TNH) de 2004 à 2006, ancien présentateur et reporter à Radio Haïti et Radio Métropole, Jacques Price Jean était diabétique. Selon ses proches, il aurait succombé suite à un malaise. Il a été transporté d’urgence à l\\\\\\\'hôpital, il n\\\\\\\'a pas survécu.

 

Sa disparition laisse un grand vide au sein de la presse haïtienne en particulier, ses confrères et consoeurs qui l\\\\\\\'ont connu des années 70 et 80, au côté de Lilianne Pierre Paul et de Konpè Filo, à Radio Haïti inter. Il a bossé pour la Mission civile internationale en Haiti (MICIVIH) en présentant un bulletin de nouvelles tous les soirs sur les activités de ladite mission.

 

Le journaliste senior a connu des mauvais moments sous le régime des Duvalier. Emprisonné entre 1980 et 1982, puis mis en résidence surveillée les deux années suivantes avant de pouvoir gagner l\\\\\\\'exil en 1984. Revenu en Haïti après la chute de la dictature en 1986, il avait également travaillé à Télé-Haïti, la chaine privée par cable, et avait été gérant responsable de Radio France Internationale (RFI) - Haïti qui retransmet les programmes de la radio française à vocation internationale. Il a également été pendant plusieurs années président de la section haïtienne de l\\\\\\\'Union de la Presse Francophone (UPF). 

 

Sa mort brutale choque Ives Marie Chanel, un ancien journaliste de radio soleil, dans un tweet exprime son amertume ainsi : « Nous saluons avec émotion et grande tristesse le départ du frère journaliste senior, Jacques Price Jean, décédé à Caracol dans la nuit du 3 au 4 décembre 2021. Homme de bon commerce, conciliant, qui lui faisait part de sa grande tristesse de voir Haïti sombrer dans cette grande déchéance ». 

 

Alors pour Godson Pierre de Alter Radio, c\\\\\\\'est une grande tristesse. La profession est orpheline d’un confrère qui a marqué son passage. Jacques Price faisait partie de la belle équipe de Radio Haïti Inter, des années 70 et 80. En attendant de revenir sur d’autres moments de sa carrière, on peut au moins rappeler qu’il a initié, aux côtés de Liliane et de Konpè Filo, les infos et les grands reportages en créole à la radio\\\\\\\" conclut M. Pierre.

 

La rédaction de l\\\\\\\'Agence en ligne HPN présente ses sincères condoléances à sa famille et à toute la corporation affectée parr sa disparition.

 

Yves Paul LEANDRE

 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .