Haïti-séisme : 10 ans après,  Haïti vit encore sous les décombres socio-économiques

Sociéte
Typographie

 

 

 

 

10 ans après le séisme dévastateur du 12 janvier 2010, la reconstruction du pays traîne en longueur. La crise humanitaire est donc doublée d’une grave crise politique. Les haïtiens continuent de fuir le pays pour éviter une autre catastrophe.

 

Les acteurs politiques entre-déchirent pour le contrôle d’une Haïti en voie de disparition. Les gens sont de plus en plus pauvres atteignant même le seuil de la misère. les salariés se lamentent devant une perte imminente de leur boulot. Les rues sont jonchées d’immondices. Les instances appelées à nettoyer les rues trouvent encore des prétextes pour justifier leur passivité.

C’est vraiment triste de constater que les instances gouvernementales oublient totalement la manière dont les citoyens construisent leurs maisons. Aucune nouvelle mesure n’est appliquée pour contraindre les gens à respecter les normes parasismiques dans la construction de leur habitat. Le Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications (MTPTC) et le ministère de l'environnement qui devaient se pencher sur les mauvaises pratiques de construction dans la capitale et dans certaines villes de province, se contentent des réalisations des nouveaux bâtiments publics confiés à de grandes firmes locales et étrangères. Port-au-Prince est laissé pour compte.

 

Une ville abandonnée. Pas d’espaces de loisirs, les dégâts sont si énormes que le centre ville a du mal encore à se redresser totalement nonobstant certains efforts consentis au niveau de certaines zones de la région métropolitaine. Loin de veiller au respect des normes établies pour la construction des maisons, les permis de construire sont accessibles au plus offrant. Et la plupart du temps, les maires et les instances concernées ne sont même pas au courant de ce qui se passe dans leurs communes.

 

L'agence en ligne HPN a appris en coulisse que la maquette de reconstruction du Palais National sera dévoilée au grand public ce weekend. Le choix de la date du 12 janvier 2020, pour informer la population de ce nouveau projet. Ce Palais représente tout un symbole pour le pays commémorant le 10ème anniversaire du séisme qui a fait des milliers de morts et détruit plusieurs édifices dans la capitale.

 

Entre-temps le gouvernement devrait se rendre à Titanyen pour visiter le site du mémorial de Saint-Christophe, le plus important monument érigé en souvenir de ces milliers d'âmes emportées par le tremblement de terre pour y déposer des gerbes de fleurs.

 

(12 janvier 2010-12 janvier 2020) quelle leçon tirer du cataclysme de 52 secondes qui a mis le pays à genoux et incapable de se relever malgré l'assistance  de la communauté internationale et les efforts consentis des haïtiens qui se disaient «  Nou debou » Est-ce un rêve ou un cauchemar?.

 

 

 Yves Paul LEANDRE          

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages