Haïti-Société : FEMME FIERE, pour une nouvelle perception de la femme haïtienne

Sociéte
Typographie

 

"Nous ne sommes pas une organisation féministe, mais nous ne sommes pas loin non plus". Ce sont les propos de Peladja Menélas, Coordonnatrice de l'organisation "FEMME FIERE" qui travaille depuis environ trois mois avec des jeunes filles et des femmes de la région de métropolitaine dont deux clubs se trouvent respectivement à Carrefour et au Centre ville. Ce grand mouvement de femme est à but non lucratif a fait savoir Mademoiselle Ménélas. Elle souligne que plus d'une quarantaine de professionnels ont déjà proposé leur service dans le domaine dans lequel ils évoluent.


 

Une organisation qui veut relever un défi, servir une cause mais encore proposer un nouveau projet à la société en faveur des jeunes filles et des femmes évoluant dans le pays. Cette jeune universitaire diplômée en Droit entend pousser par des actions concrètes les jeunes filles et les femmes à une valorisation de leur potentiel mais aussi à une auto-estimation. 

 

Cette valorisation du potentiel doit passer par un slogan très connu de ces membres qui est "Réveille la VIFA en toi, jeune fille tu peux" a fait savoir la Coordonnatrice très sure d'elle et de son projet qu'elle porte comme le but de sa vie. La VIFA qui est le sigle qui stimule chez la femme à être Visionnaire, Influente, Fière et Ambitieuse. Les travaux de FEMME FIERE  se concentrent en particulier sur les jeunes filles à partir de la tranche d’âge de 15-16 ans. 

 

L'histoire de FEMME FIERE est celle de 55 jeunes filles qui se sont mises ensemble pour accomplir pour d'autres ce qu'elles n'ont pas beneficié durant leur adolescence. "Nous allons entreprendre des séances de formation à deux niveaux dans les écoles à partir du NS1 afin d'atteindre un millier de jeunes filles" a confié Mademoiselle Ménélas lors d'une entrevue exclusive accordée à Haiti Press Network mercredi. 

 

Vêtue de Rose, et d'une rare féminité, Peladja Ménélas avec un large sourire, rassure que son projet est essentiel pour la construction de la nouvelle génération de Femmes haïtiennes fières d'elles. Selon elle, l'autonomie et la formation des filles peut rendre la société plus forte et plus égalitaire.

 

A la question de savoir ce qui fera la différence entre son organisation et celles qui travaillent déjà sur le terrain, elle a répondu sans maugréer que les autres institutions luttent pour le respect des Droits de la femme alors que FEMME FIERE va au-delà des droits. Elle veut aider les femmes à découvrir leur potentiel et à se mettre en valeur. Une valorisation qui ne vient pas par rapport à l'homme mais à elle-même.

 

"Nous travaillons pour susciter chez les femmes la conscience qu'elles peuvent faire autant que les hommes" a indiqué Mademoiselle Ménélas. Elle ajoute que leur travail se concentre également sur l'accompagnement et l'encadrement des femmes au niveau de la finance. Pour cette difficile période sociopolitique, FEMME FIERE  est prête à travailler avec d’autres institutions du pays afin de réduire l’impact de la crise sur la vie des familles a fait savoir Peladja Ménélas.

 

"Plusieurs jeunes filles qui auront reçu une formation dans le domaine de la microfinance, bénéficieront d'un support financier de certaines institutions de la place évoluant dans le secteur" a souligné Peladja Ménélas indiquant que son organisation compte sur la collaboration d’autres institutions de la place notamment les banques commerciales, les institutions de micro-crédit et les ambassades.

 

Eddy Trofort

Journaliste

41 91 8087

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages