Haïti-crise : des organismes de droits humains exigent un couloir humanitaire

Sociéte
Typographie

 

 

 

Un regroupement d'organismes de défense des droits humains peint un tableau critique de la situation des citoyens dans le pays environ deux (2) mois depuis la paralysie des activités à tous les niveaux réclamant des protestataires un couloir de sécurité afin de favoriser les actions humanitaires.

 

 

 

Ces organismes dont l'Institut Mobile d'Éducation Démocratique (IMED), Fondasyon Zanmi Timoun et Collectif Défenseurs ont signé une note conjointe exprimant leur soutien à la lutte engagée par le peuple pour exiger un mieux-être. 

 

 

 

Toutefois, ces organisations invitent les protestataires qui ont lancé le mouvement de barrages des routes par des barricades à songer aux plus vulnérables. Elles plaident pour un couloir humanitaire en faveur des blessés, des femmes enceintes, des personnels hospitaliers et des femmes victimes de violence.

 

 

 

Ces organismes signalent qu'en vertu des prescrits de l'article 19 de la Constitution haïtienne, l’article 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (DUDH), l’article 6 du pacte international relatif aux droits civils et politiques ainsi que l'article 4.1 de la Convention Interaméricaine des Droits de l'Homme, « le droit à la vie n'a pas de prix ».

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages