Fin des 7 premiers tours du Palais, les manifestants toujours dans les rues

Sociéte
Typographie

Apres les 7 premiers tours annoncés par les Petrochallengers pour ce jeudi 13 juin, les manifestants sont toujours dans les rues pour réclamer la démission de Jovenel Moïse à la tête du pays. Dès le sixième tour, certains manifestants tendaient vers la radicalisation du mouvement en jetant des pierres et toute sorte d'objets un peu partout dans les rues pour bloquer l'accès aux Policiers derrière la marche. Ce qui a été vite corrigé par les organisateurs Petrochallengers.

Quelques minutes après la fin de cette initiative, les manifestants ont pris la route de Bois Verna en saccageant au passage la Pompe à essence Sol à carrefour à l'angle de l'avenue Charles Summers et Bois verna. Les policiers sont intervenus à temps pour empêcher plus de dégât. Ils ont dressé des pneus enflammés sur plusieurs artères de leurs parcours.

Des pierres et des bâtons en main, les manifestants refusent de parler de mouvement pacifique. Ils lancent des jets de pierres en direction de certains bâtiment et brisent des vitres de voitures. Plusieurs chauffeurs ont du abandonner leurs véhicules pour s'abriter contre la fureur des casseurs. "Si je ne peux pas aller et payer normalement cette école, elle n'est pas une école" ont lancé certains manifestants furieux en s'attaquant à une institution scolaire au bois verna.  

Les dégâts pourraient être considérables cet après midi si rien est fait pour arrêter les manifestants et casseurs qui réclament le départ immédiat de Jovenel Moïse au pouvoir. C'est la cinquième journée de manifestation intense pour basculer le régime en place qui semble faire la sourde d'oreilles malgré la situation difficile à laquelle le pays fait face.

Kervens Olivier

Photo : Kervens Olivier

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages