Haïti-Municipalité : Le torchon brûle entre les Mairies de Fort-Liberté et de Ouanaminthe !

Insolite
Typographie

 

Lors d’une altercation lundi 19 février, Gabriel Macaronne (VERITE), Coordonnateur CASEC première section Dumas dans la commune de Fort-Liberté, aurait été bastonné par un agent de sécurité de la Mairie de Ouanaminthe dans la zone de « Morne casse ». Le CASEC voulait  s’opposer au chauffeur de camion berne de la Mairie de Ouanaminthe qui venait déverser des fatras dans sa juridiction, a appris HPN.

Le principal CASEC du cartel de Dumas aurait été sévèrement tabassé par un agent préposé à la sécurité de la Mairie de Ouanaminthe. Le maire principal de Fort-Liberté, Louis Jacques Étienne qui a confirmé l’information a annoncé qu’il portera ce dossier par devant les autorités concernées afin de permettre au CASEC de trouver justice et réparations.

En réaction à cette affaire, le maire principal de la commune de Ouanaminthe, Luma Démétrius (PHTK) a fait savoir que l’agent de sécurité de la Mairie qu’il dirige n’a pas tabassé le CASEC Macaronne. Mais plutôt, indique-t-il, l’agent l’a désarmé pour avoir fait une intervention brutale.

Selon le maire Luma Démétrius, la Mairie de Ouanaminthe déverse ses détritus au « Morne casse » dans le cadre d’un protocole d’accord qui a été paraphé entre les mairies des deux communes.

L’édile de Ouanaminthe estime que si l’accord ne tient plus, cela doit se faire devant les instances compétentes.

Un dossier, apparemment, qui met face à face la Mairie de Fort-Liberté à celle de Ouanaminthe, selon un correspondant de radio Ginen qui rapportait la nouvelle.

AL/HPN

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages